La relance de V&D toujours plus improbable

La relance de V&D toujours plus improbable

La relance de la chaîne de grands magasins V&D semble de plus en plus compromise. Plusieurs propriétaires immobiliers penchent plutôt pour Hudson’s Bay, qui a jeté son dévolu sur les immeubles loués à V&D.

Les bailleurs ne voient pas d’avenir pour V&D

La semaine dernière on apprenait que la chaîne de grands magasins V&D en faillite avait été rachetée par Roland Kahh, propriétaire de Coolcat, et qu’une relance était envisagée. Toutefois l’avenir de la chaîne dépend fortement des propriétaires immobiliers, qui doivent accepter de continuer à louer leurs immeubles à V&D. Or bon nombre de propriétaires ne voient pas d’avenir pour V&D et risquent donc d’opter pour le canadien Hudson’s Bay.


Hudson’s Bay souhaite reprendre 35 des 62 immeubles loués à V&D pour y installer sa propre chaîne de grands magasins. Hudson’s Bay est propriétaire entre autres de la chaîne Galeria Kaufhof. Selon certaines sources proches du dossier citées par la NOS, l’accord avec les bailleurs serait quasiment bouclé.


Etant donné que Hudson’s Bay peut négocier en direct avec les propriétaires immobiliers, ni les curateurs, ni Kahn n’ont d’emprise sur la situation.


De plus le temps presse pour V&D, car mardi prochain au plus tard un décision définitive devra être prise, sans quoi mercredi tous les magasins fermeront leurs portes et le personnel se retrouvera à la rue. Affaire à suivre donc …