Le personnel de Colruyt inquiet de l'agressivité croissante des clients par rapport au respect des mesures coronavirus

Le personnel de Colruyt inquiet de l'agressivité croissante des clients par rapport au respect des mesures coronavirus
Joeri Mostmans / Shutterstock.com

Le personnel de Colruyt tire la sonnette d'alarme quant à l'agressivité croissante des clients en ce qui concerne le respect des mesures coronavirus. La goutte d'eau qui a fait déborder le vase a été un incident grave au Colruyt de Saint-Trond. Demain matin, le personnel mènera une action symbolique, mais le syndicat ACV Puls appelle également la direction à intervenir.

 

Augmentation des agressions physiques et verbales

L'incident du magasin de Saint-Trond est survenu il y a deux jours, suite à une discussion sur le respect des mesures coronavirus. Un employé, qui n'était pas en poste à ce moment-là et qui faisait la file à la caisse, a pris la défense de son collègue. Lorsque le client mécontent et l’employé qui faisait la file ont quitté le magasin, une bagarre a éclaté sur le parking. Selon Colruyt, contrairement à ce qu’avance ACV Puls, le client n’a pas attendu l’employé « actif » à la fermeture du magasin.

 

Le syndicat ACV Puls déclare cependant que le client en question savait qu'il s’en prenait à un employé de Colruyt, mais veut principalement utiliser cet incident pour souligner l'augmentation des agressions physiques et verbales envers le personnel des magasins qui tente de faire respecter les mesures coronavirus. « Il arrive presque tous les jours que nous devions nous adresser à un client pour qu'il respecte les mesures coronavirus, ce qui entraîne souvent des réactions agressives. On en a vraiment marre ! », peut-on lire.

 

Le secrétaire syndical, Frank Convents, souhaite donc qu’une approche plus large soit adoptée pour venir à bout du problème. Le syndicat livrera des fleurs aux employés pour leur remonter le moral et sensibilisera les clients par le biais d'une campagne de distribution de prospectus. Convents exige toutefois également des mesures de la part de la direction de Colruyt : « Le suivi des incidents doit s’améliorer, c'est pourquoi nous demandons à Colruyt de se porter partie civile », dit-il. « Le personnel du magasin a peur de s’adresser aux clients, ce n’est pas le but. »

 

Colruyt indique que les employés concernés ont bénéficié de l’attention nécessaire et que le groupe les a accompagnés dans le dépôt d'une plainte auprès de la police. Dans les prochains jours, les équipes nécessaires seront également à la disposition du personnel des magasins.

 

Colruyt : « Maintenir un climat apaisé »

« Il est vrai que nous devons quotidiennement nous adresser aux clients pour qu’ils respectent les mesures (faire ses courses seul, porter le masque correctement...) dans nos magasins, mais dans la plupart des cas cela se déroule dans un climat très constructif », répond Colruyt dans un communiqué. « Durant leur carrière, nos employés reçoivent des formations, notamment sur ’la gestion des agressions’ : il est rare que de tels incidents dégénèrent comme cela a été le cas il y a quelques jours à Saint-Trond. »

 

« Cette crise du coronavirus dure depuis plus d'un an et la situation n’est pas toujours facile pour nos employés en magasin », a poursuivi Colruyt. « La fatigue gagne tant nos clients que nos employés, et c'est tout à fait compréhensible. Nous continuons à être solidaires, à tout mettre en œuvre au quotidien pour régler les choses de manière la plus constructive possible et surtout à faire preuve de respect mutuel, nous voulons à tout prix maintenir un climat apaisé dans nos magasins. »