Le port du masque ne devient pas obligatoire dans les magasins

Le port du masque ne devient pas obligatoire dans les magasins
Photo : Shutterstock.com

Alors que ces derniers jours de nombreux virologistes ont préconisé le port obligatoire d'un masque buccal dans les magasins et les supermarchés, le Conseil national de sécurité en a décidé autrement. Le Conseil a également partagé d’autres bonnes nouvelles, notamment pour les vendeurs ambulants.

 

« Recommandé, pas obligatoire »

Le Conseil national de sécurité a récemment décidé de ne pas rendre le port du masque obligatoire dans les magasins, contre l’avis de quelques éminents virologistes. Bonne nouvelle également pour les commerçants : l'obligation d'aller faire ses courses seul a aussi été levée. Cependant, les clients doivent encore maintenir une distance de sécurité suffisante.

 

Les vendeurs ambulants se réjouissent également que la limitation du nombre d’étals par marché, fixée à 50, soit supprimé à partir du 1er juillet. En outre, les visiteurs peuvent à nouveau consommer des aliments et des boissons sur place, ce qui devrait bénéficier tant à l’ambiance qu’à la rentabilité des marchés. Certains vendeurs ambulants avaient demandé en référé la levée de toutes ces mesures, désormais mise en œuvre par la gouvernement Wilmès.

 

« Les recommandations ne fonctionnent pas »

Pourtant, Marc Van Ranst, entre autres, était un fervent partisan du port obligatoire des masques buccaux dans les magasins. Selon le virologiste, les dernières semaines ont montré que les seules recommandations ne suffisent pas. Il prône l’établissement de règles claires, et donc une obligation. De plus, «  il devient de plus en plus difficile de garder une distance de 1,5 mètre dans cette phase de sortie de la crise » a déclaré le virologiste à De Standaard en début de semaine.

 

Le professeur Erika Vlieghe, présidente du groupe d'experts GEES, a précédemment indiqué que l'utilisation de masques buccaux sera discutée lors de la prochaine réunion du Conseil de sécurité. Pour le virologiste Steven Van Gucht, rendre le port du masque obligatoire dans les supermarchés est également envisageable. « S'il y a une nouvelle flambée et que nous constatons qu’elle est liée aux achats, le port du masque dans les supermarchés peut encore être imposé. Dans tous les cas, je vous recommande vivement de le porter », a-t-il déclaré le week-end dernier.
 

Les syndicats ont soutenu cet appel, mais les chaînes de supermarchés émettent des doutes quant à son application : les employés des magasins ne sont pas des agents de sécurité et les entrepreneurs ne seront pas disposés à mettre de bons clients à la porte s'ils ne veulent pas porter de masque. Unizo s’était également opposé au port du masque obligatoire et peut donc être satisfait.