Le projet de pop-ups à Malines porte ses fruits

Le projet de pop-ups à Malines porte ses fruits

Le projet malinois MEST, qui permet aux entrepreneurs débutants de tester leur concept de magasin dans un bien inoccupé, porte ses fruits.  Sur une période de trois ans, le projet a permis l’ouverture d’une dizaine de magasins permanents.

Une cinquantaine de participants

Il y a quelques années, la rue commerçante Geitestraat à Malines était confrontée à une forte inoccupation.  A un moment donné, près de dix biens commerciaux étaient vides.  Pour faire face à ce problème, le projet MEST a été créé.  Il permet aux commerçants débutants de tester leur concept de magasin durant une courte période.  Depuis le début du projet, près de 50 entrepreneurs ont tenté leur chance.  Douze d’entre eux ont ensuite poursuivi leur commerce en ouvrant un magasin permanent.


Else Pelemans et Brigitte Buelens, entre autres, ont profité de l’offre pour se lancer.  Aujourd’hui, elles louent un bien commercial pour une durée de quatre mois, avec un contrat de location qui peut être renouvelé très facilement.  Elles devront céder leur place, uniquement si un locateur intéressé par le bien commercial souhaite le louer pour une durée de minimum trois ans.


 « Le bien commercial nous a énormément plu et nous constatons qu’il y a beaucoup de passage.  Lors de la brasserie, nous avons accueilli une multitude de visiteurs.  Les gens sont également ravis qu’un nouveau magasin s’est à nouveau installé dans les lieux », précise Else Pelemans au journal Gazet van Antwerpen.