Le retail français lourdement touché par les actions des ‘gilets jaunes’

Suite aux manifestations des ‘gilets jaunes’, le chiffre d’affaires des hypermarchés français a reculé de 15 à 25%. Mais le malheur des uns fait le bonheur des autres :  l’e-commerce en particulier a su tirer son épingle du jeu.

Plusieurs milliards d’euros de perte de chiffre d’affaires

Selon le ministère français de l’Economie, les manifestations des ‘gilets jaunes’, qui ont éclaté il y a environ trois semaines, ont entraîné une baisse du chiffre d’affaires de 15 à 25% dans la grande distribution. Le bilan est pire encore pour le commerce de détail, qui déplore une perte de chiffre d’affaires de 40%. Le secteur touristique, lui aussi touché, parle de 40 à 50% d’annulations dans les hôtels. Ces derniers weekends les prestigieuses enseignes de grands magasins le Printemps et les Galeries Lafayette ont vu leur fréquentation chuter de 30%.


La totalité des dommages se chiffrerait à plusieurs milliards, écrit le journal Les Echos. Une perte de chiffre d’affaires dont les retailers français se seraient bien passé : « Ces derniers mois l’e-commerce et le changement des modes de consommation ont déjà eu des conséquences désastreuses pour le retail français. » Ajoutez à cela « une forme de déconsommation »  due  « à la baisse du pouvoir d’achat des ménages. Les actions des gilets jaunes n’ont fait qu’aggraver cette situation. »


« Tous les secteurs s’inquiètent », rapporte le journal Le Monde, « car les boutiques de mode, les hypermarchés, les magasins de jouets et les parfumeries espéraient beaucoup des quatre prochaines semaines. La période de fin d’année est toujours cruciale pour leur chiffre d’affaires annuel. » Selon le bureau d’études de marché NPD, le secteur de la parfumerie génère un quart de son chiffre d’affaires annuel durant les semaines à venir, tandis que pour le secteur du jouet ce pourcentage s’élève à 40%.  « En décembre le chiffre d’affaires est généralement 2,5 fois plus élevé comparé à un autre mois. »


L’e-commerce, grand gagnant

Mais comme l’on pouvait s’y attendre, l’e-commerce a su tirer profit de cette situation. Selon une enquête menée auprès de 1029 consommateurs français, 56% d’entre eux ont adapté leur comportement d’achat suite aux manifestations et blocages.  Environ un consommateur sur trois s’est rendu moins souvent dans un magasin physique et pas moins de 43% des consommateurs opteront pour l’e-commerce pour leurs achats de fin d’année.


Le retail français n’a plus qu’à espérer que les manifestations se calment rapidement. Le gouvernement a déjà fait un premier pas en ce sens en annonçant qu’il n’instaurerait pas la taxe sur le carburant – du moins pas en 2019 – et qu’il gèlerait les tarifs pour le gaz et l’électricité durant six mois. Mais cette promesse suffira-t-elle ? L’appel à des manifestations massives samedi prochain est maintenu. « Trop peu, trop tard », déplorent les gilets jaunes.