Le retail non-alimentaire belge clôture 2015 dans le rouge

Le retail non-alimentaire belge clôture 2015 dans le rouge

Le dernier trimestre 2015 n’a pas apporté au secteur du retail ce qu’il en espérait. Comparé à la même période en 2014, il est question d’un recul de 1,3%. C’est ce que révèle le dernier GfK Retail Report.

Le marché des téléviseurs émerge à nouveau

Selon GfK, la baisse globale du marché non-alimentaire en Belgique s’explique en grande partie par les faibles performances des secteurs ‘IT & Bureau’ (-2,4% en termes de valeur) et ‘Mode’ (-3, 1%). Les ventes de tablettes ont réellement atteint leur plafond. Et les boutiques de mode, comme on le sait, ont fort souffert des températures trop douces pour la saison.


Les ventes de livres ont elles aussi chuté au quatrième trimestre, mais le secteur affiche néanmoins un statu quo sur l’ensemble de l’année. Idem dito pour le secteur ‘Home Improvement’ (+0,8%) : la demande croissante d’isolation (+8%) et de lampes LED (+40%) a tout juste pu compenser le recul des autres segments (multi-tools -15%, papier peint -1,9%, etc.).


Des nouvelles plus encourageantes nous parviennent du secteur de l’électronique grand public. La forte baisse enregistrée durant les trois premiers trimestres de 2015 s’est atténuée, grâce aux actions promotionnelles sur les téléviseurs. Durant le quatrième trimestre il s’est vendu pas moins de 195.000 télévisions, ce qui représente 28% de l’ensemble des ventes de l’année.


Année record pour le gros électroménager

Grâce aux fêtes de fin d’année, la branche ‘Media & Entertainment’ a enregistré une croissance de +1,1% : les jeux vidéo et les consoles de jeux ont été très prisés comme cadeaux de fin d’année.


Le secteur des télécoms est également en progression, malgré la baisse des ventes de smartphones (-1%). Ce marché visiblement est arrivé à saturation. Heureusement les Belges ont été nombreux à mettre des ‘smartwatches’ et des ‘fitnesstrackers’ sous le sapin : en 2015 pas moins de 130.000 ‘waerables’ de ce type ont été vendus, dont 40% rien qu’au dernier trimestre.


Le petit électro s’est bien vendu aussi – principalement les fers à repasser et les aspirateurs –, bien que l’on observe un ralentissement de la croissance dans cette catégorie. Quant au gros électro, la croissance est spectaculaire : six des neuf catégories ont enregistré des ventes records, avec les machines à lessiver et les lave-vaisselle encastrables en tête.

 

Cliquez ici pour télécharger le rapport complet.