Le shopping désormais réservé aux vaccinés en Allemagne

Shutterstock

En Allemagne, seules les personnes vaccinées sont autorisées à faire du shopping : les commerçants doivent scanner le pass sanitaire des consommateurs à leur entrée dans le magasin. Le secteur du commerce craint pour ses ventes de Noël.

 

Baisse de la fréquentation

Les nouvelles mesures sanitaires imposées en Allemagne touchent également le secteur du commerce. Certains Länder avaient déjà décidé de faire contrôler le pass sanitaire à l’entrée des magasins ; désormais, la règle s’applique à l’ensemble du pays. Seuls ceux qui ont été doublement vaccinés ou qui ont guéri du Covid seront désormais autorisés à entrer. Une exception est prévue pour les magasins essentiels comme les supermarchés, qui peuvent toujours accueillir tout le monde.


Ces mesures suscitent de vives critiques de la part des commerçants eux-mêmes. Le processus de scanning est lourd et a déjà provoqué de longues files d’attente, notamment à Berlin le week-end dernier. Les rues commerçantes sont moins fréquentées : l’Association des commerçants de Berlin-Brandebourg a déjà constaté une baisse de la fréquentation le premier week-end de la période de fin d’année. Elle s’attend à un recul des ventes de 15 à 40 % pendant l’importante période de Noël, rapporte le TagesSchau.

 

Confinement

« En pleine période de Noël c’est une catastrophe pour le commerce  », s’exclame aussi la Northern Trade Association : « Les files d’attente à l’entrée ne créent pas une atmosphère propice aux achats. Les associations professionnelles soulignent également que les salariés sont une fois de plus les victimes de ces mesures et doivent faire face à beaucoup d’agressivité et de frustration. Pourtant, des études ont montré qu’il n’y a pratiquement aucun risque de contamination dans les magasins.


L’Institut allemand d’économie (IW) estime à quelque 5,3 milliards d’euros le manque à gagner du commerce physique en décembre, sans compter les coûts supplémentaires résultant des contrôles d’accès. Les commerçants craignent également que les supermarchés et l’e-commerce fassent à nouveau main basse sur les ventes d’articles non-food. Certains retailers, dont la chaîne de magasins d’articles de sport Intersport, demandent déjà l’aide du gouvernement, car ils affirment que ces mesures équivalent à un nouveau confinement limité aux personnes non vaccinées.


Un projet de loi visant rendre les pass sanitaire obligatoires dans les magasins non essentiels est également est sur la table aux Pays-Bas. Mais les discussions sont toujours en cours.