Le shopping sur rendez-vous (bientôt) supprimé

Le shopping sur rendez-vous (bientôt) supprimé
Shutterstock

Les magasins non essentiels sont autorisés à rouvrir normalement à partir du 26 avril. C’est ce qu’a décidé le Comité de concertation aujourd’hui. Le secteur horeca pourra lui aussi – enfin – redémarrer à partir du 8 mai, mais uniquement en terrasses.

 

Des assouplissements également pour les commerces

Il ne sera plus nécessaire de prendre rendez-vous pour faire son shopping à partir du 26 avril. À partir de cette date, les magasins non essentiels pourront rouvrir normalement – moyennant le respect de toutes les règles de précaution et de distanciation sociale. Les métiers de contact (coiffeurs, esthéticiennes, etc.) pourront également reprendre leurs activités à partir de cette date. Le secteur du commerce peut ainsi peser un grand soupir de soulagement, car les achats sur rendez-vous pesaient lourdement sur les ventes.


Enfin, l’horeca pourra rouvrir le samedi 8 mai. Mais les cafés et restaurants ne pourront servir qu’en terrasse. Ils ne devront en revanche pas fermer plus tôt, puisque le couvre-feu sera levé le même jour. Il sera remplacé par une interdiction de rassemblement, ce qui doit inciter les gens à se rendre ensemble dans un café contrôlé au lieu de traîner dans la rue.


Cela signifie sans doute que l’interdiction de vendre de l’alcool après 20 heures sera supprimée. Jusqu’à présent, les supermarchés et les night-shops n’étaient pas autorisés à vendre des boissons alcoolisées après cette heure, ce qui a conduit plusieurs retailers à avancer leur heure de fermeture par commodité. Avec la réouverture de l’horeca et la suppression du couvre-feu, cette mesure pourrait également être levée. Mais aucune déclaration explicite quant à cette mesure n’a été faite pour le moment.