Lego mise sur la croissance en Orient et en Afrique après une baisse du CA

Lego mise sur la croissance en Orient et en Afrique après une baisse du CA

En 2017 Lego a vu son chiffre d’affaires reculer pour la première fois en treize ans. Les ventes du fabricant de jouets danois se sont avérées décevantes tant en Europe qu’en Amérique du Nord, mais selon le nouveau CEO une amélioration est en vue.

Première baisse du CA en 13 ans

L’an dernier Lego a réalisé un chiffre d’affaires total de 35 milliards de couronnes danoises (environ 4,7 milliards d’euros), soit une baisse de 8%, le premier recul enregistré en treize ans. Quant au bénéfice, il a chuté d’environ un quart, passant de 9,4 à 7,8 milliards de couronnes (environ 1 milliard d’euros).


2017 fut une année mouvementée  pour le fabricant des célèbres petits blocs de construction. L’an dernier le groupe danois a congédié l’ancien CEO Bali Padda, à peine huit mois après sa nomination, et a annoncé une réorganisation impliquant la perte de 1400 emplois dans le monde. De plus, suite aux ventes décevantes, Lego se retrouve avec des stocks excédentaires, l’obligeant à accorder de fortes réductions.


Déjà mieux que l’an dernier

Néanmoins le nouveau CEO Niels Christiansen estime que Lego se porte mieux que l’année auparavant, tout en admettant qu’il n’est pas satisfait des résultats. Selon lui, suite à la croissance interrompue qui a rendu l’organisation plus grande et surtout plus lourde,  le groupe a raté des opportunités et s’est enlisé sur des marchés saturés.


Le fabricant de jouets estime que la Chine, le Moyen-Orient et l’Afrique recèlent encore un important potentiel de croissance. En 2017 Lego a enregistré une solide croissance de son chiffre d’affaires en Chine. Cette année le groupe prévoit l’ouverture d’un bureau à Dubaï, afin de poursuivre sa croissance sur les marchés africains et orientaux.