Les actionnaires de Metro Group approuvent la scission à la quasi-unanimité

Les actionnaires de Metro Group approuvent la scission à la quasi-unanimité

99,95% des actionnaires de l’allemand Metro Group ont approuvé la scission de l’entreprise en deux entités, Metro et Ceconomy. Grâce à ce feu vert la scission effective se rapproche à grands pas.

Croissance plus rapide séparément

Metro Group souhaite scinder l’entreprise, car sa croissance est freinée par le manque de chevauchement entre les deux branches. C’est pourquoi d’ici peu ces deux divisions suivront chacune leur chemin séparément, de façon à accélérer leur croissance respective. L’une des entités comprendra la division food de Metro, avec un chiffre d’affaires de 37 milliards d’euros et 150.000 employés. Le ‘nouveau’ Metro regroupera les chaînes Makro, Metro et Real, ainsi que les biens immobiliers appartenant à Metro Group.


La deuxième entité, Ceconomy, comprendra la branche de l’électronique grand public (Media Markt et Saturn), dont le chiffre d’affaires s’élève à 21,9 milliards d’euros. De plus Ceconomy gardera 10% des actions de Metro. Le lien entre les deux entités ne sera donc pas totalement rompu.


La scission coûtera 100 millions d’euros au groupe, mais lui rapportera de l’argent par la suite. « Séparément nous serons plus efficaces sur bien des plans », a déclaré le CEO de Metro Olaf Koch, qui dirigera la branche alimentaire, lors de l’assemblée générale. « D’ici peu nous ne serons plus distraits par des structures qui n’offrent pas de synergies. » La scission devrait générer jusqu’à 3% de chiffre d’affaires par an en plus pour chacune des deux entités.