Les Britanniques eux aussi ferment leurs magasins « non essentiels »

Les Britanniques ferment aussi les magasins « non essentiels » - mais un homme refuse

Afin d’éviter la propagation du coronavirus, le gouvernement britannique a décidé de fermer tous les magasins jugés « non essentiels ». Sports Direct, la chaîne du propriétaire controversé Mike Ashley, avait initialement annoncé rester ouverte, mais a finalement changé d’avis après avoir essuyé une vague de critiques.

 

Confinement

Depuis minuit, un confinement est également d’application au Royaume-Uni. Les mesures prises sont similaires à celles décidées précédemment par la Belgique : l’ensemble des magasins vendant des produits non essentiels doivent fermer leurs portes et la population doit rester chez elle autant que possible.

 

Dans un premier temps, Sports Direct souhaitait également rester ouvert, car le célèbre propriétaire Mike Ashley « considérait que sa chaîne occupait une position unique pour garder le Royaume-Uni en bonne santé et en pleine forme. » L’entreprise avait ainsi déclaré fournir un service essentiel, à savoir la vente d’équipements sportifs pouvant être utilisés pour faire du sport à domicile à un moment où les clubs de sports et les écoles sont fermés.

 

Cette attitude a provoqué de très nombreuses critiques à l’égard du détaillant : le député Ian Lavery a même déclaré sur Twitter « Pour qui Mike Ashley se prend-il. Il est maintenant prêt à mettre en danger la vie de ses employés et celle du grand public. La vente de vêtements de sport n’est pas un service essentiel ! » Les magasins de Sports Direct fermeront donc bien leurs portes, bien que l’entreprise espère obtenir l’autorisation de les rouvrir. « Les gens peuvent marcher, faire du jogging ou du vélo, ils doivent le faire, mais il n’y a aucune raison de laisser un magasin comme Sports Direct ouvert », a déclaré le ministre Michael Gove.