Les comparateurs de prix appellent à l'intervention contre Google

Google : les comparateurs de prix appellent l’UE à intervenir

Dans une lettre ouverte adressée à la commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, 41 sites de comparaison de prix et de produits de 21 pays européens demandent à la Commission de prendre des mesures contre ce qu’ils appellent « l’abus de pouvoir continu de Google ».

Peu de choses ont changé dans la pratique

Il y a deux ans, la commissaire a condamné Google à payer une amende de 2,42 milliards d’euros pour abus de position dominante. Le géant américain de la recherche avait effectivement placé les résultats de recherche de son propre service Google Shopping avant ceux de ses concurrents (principalement des sites de comparaison de prix).

 

Selon les signataires de la lettre ouverte, presque rien n’a changé depuis la décision de la Commission. Il semblerait que « deux ans plus tard, il n’y ait toujours pas de concurrence effective sur le marché de la comparaison des produits et des prix. Google continue d’avoir le droit d’intégrer sa propre comparaison de prix directement dans les pages de résultats de recherche. »

 

Les signataires ne sont donc pas du tout satisfaits des mesures prises par Google en réponse à la décision de la Commission. « Nous demandons maintenant officiellement à la Commission de remédier au non-respect de la décision par Google, qui a eu deux ans pour présenter un système viable. » Les comparateurs émettent, de plus, des avertissements concernant la perte d’emplois dans le secteur si rien ne change.