Les marchands de vélos tirent profit des travaux à Anvers

Les marchands de vélos tirent profit des travaux à Anvers

Les travaux à Anvers ont déjà suscité bien des controverses, mais pour certains marchands de vélos c’est une aubaine. En effet bon nombre d’Anversois préfèrent désormais se déplacer à vélo.

Ascension du vélo électrique

Ces derniers mois quatre grands marchands de vélos (Decathlon, De Geus, Fiets! et iBike) ont vu grimper leurs ventes à Anvers. Outre les travaux dans la ville scaldienne, principalement sur les ‘Leien’ (les Avenues), les horaires d’été anticipés de la compagnie de transports en commun De Lijn ont également contribué à cette hausse des ventes.


Chez Decathlon les ventes de vélos en mars et avril ont augmenté de 12% par rapport à l’année auparavant. Les ventes de vélos pliables ont grimpé de 50% en avril et celles de vélos électriques ont bondi de 30% en mars, voire même de 130% en avril.


Même constat chez iBike, dont les ventes ont fortement augmenté durant les trois premiers mois de l’année. « A Anvers on avance plus en voiture, qui plus est à l’approche des travaux sur les Leien », explique Dominic Vranckx d’iBike au journal Het Nieuwsblad. « Dans notre filiale au Eilandje, une femme nous disait récemment qu’elle n’avait pas envie de faire du vélo, mais qu’il n’y avait pas d’autre alternative. »


Le vélo électrique, en particulier, semble gagner en popularité, même les modèles plus rapides. Les marchands de vélos constatent qu’actuellement le budget du client est nettement plus élevé qu’il y a quelques années. Par ailleurs les jeunes aussi sont de plus en plus nombreux à acheter ce type de bicyclette. « Bientôt même les enfants s’en serviront pour aller à l’école, comme c’est déjà le cas aux Pays-Bas », affirme Thomas Vanderhoydonck du magasin de vélos De Geus.

 

Elargissement du réseau de vélo-partage

En outre la ville d’Anvers a considérablement élargi son réseau de vélo-partage  ‘Velo’, car l’énorme succès du concept avait entraîné de longues listes d’attentes pour les abonnements. Désormais le système est également disponible dans les districts autour d’Anvers.