Les plateformes dominent le commerce électronique belge

Cristian Dina / Shutterstock.com

L’année dernière, le top 10 des plus grands sites de commerce électronique en Belgique ne comptait que des plateformes et des places de marché en ligne, avec les réseaux sociaux Facebook et Instagram nettement en tête.

 

Plus de détaillants physiques

La première boutique en ligne d'un détaillant physique n'arrive qu'en onzième position dans le nouveau top 100 des sites web de e-commerce les plus consultés en Belgique : il s'agit d'Ikea, qui occupait encore une place dans le top 10 en 2019 aux côtés de H&M et Zara. Désormais, les plateformes et les places de marché font seules la course en tête. C’est ce qu'il ressort d'un nouveau rapport Shopping100 de BeCommerce.


Celui-ci indique que le comportement en ligne des Belges a changé l'année dernière, la crise du coronavirus y étant incontestablement pour quelque chose. La crise du coronavirus a accéléré la transition vers une économie de plateforme : le top 10 est désormais dominé par les places de marché, avec Facebook, Instagram et Etsy dans le trio de tête, et les services de streaming, tels que Spotify, Disney+ et Prime Video d'Amazon. « L'évolution vers une économie de plateforme est un fait », observe Sofie Geeroms, directrice générale de BeCommerce.

 

Investissements dans le lieu de vie

Mais le comportement a également évolué dans d'autres domaines : les Belges ayant passé plus de temps chez eux l'année dernière, ils ont fait davantage d’achats pour la maison. Les dépenses en ligne du consommateur belge ont nettement augmenté pour les jeux vidéo, les jouets, les vêtements pour bébés, l'alimentation, les produits pharmaceutiques et l'électronique. Et les consommateurs ont également indéniablement investi dans leur lieu de vie, avec des achats auprès de webshops spécialisés dans la maison, le jardin et la décoration.


Ainsi, Brico, Casa, Unigro, Dreambaby et Weba comptent parmi les boutiques en ligne belges ayant connu le plus de succès l'année dernière. La fréquentation des plateformes en ligne consacrées à la vente d’expériences, comme Teleticketservice et Bongo, a fortement baissé.