Les réparateurs de vélos refusent les vélos de moindre qualité

Les réparateurs de vélos refusent les vélos de moindre qualité
Shutterstock

Les réparateurs de vélos sont de plus en plus nombreux à refuser de réparer les bicyclettes achetées en ligne ou au supermarché. Ils préfèrent donner priorité à leurs propres clients ou aux vélos de qualité supérieure.

Les vélos achetés en ligne également refusés

Les réparateurs disent être débordés de travail et ne plus vouloir passer leur temps à réparer des vélos de qualité inférieure. « La réparation de vélos est un métier en pénurie », explique Marc Groven, manager de la chaîne de magasins iBike, dans le journal De Standaard. « Il y a un manque de techniciens. Alors si vos bons éléments sont obligés de réparer des vélos d’Aldi ou Decathlon, c’est une pure perte de temps. Si la qualité est inférieure, il est impossible d’en faire un bon vélo. C’est un travail peu valorisant pour nos collaborateurs. »


Les réparateurs préfèrent donc donner priorité aux vélos achetés dans leur propre magasin et ensuite aux vélos de marques renommées, comme Batavus ou Gazelle. A moins qu’ils aient été achetés en ligne, car la vente de vélos via internet  est elle aussi contraire à la philosophie d’iBike : « Un livre commandé en ligne peut facilement être renvoyé, ce qui n’est pas le cas pour un vélo. Pour un vélo on doit pouvoir s’adresser au niveau local », estime Groven. « Mon message est le suivant : achetez votre vélo chez un vendeur local. »


Juridiquement permis

iBike n’est pas le seul marchand de vélos à adopter cette attitude, constate Test-Achats, qui reçoit de plus en plus de plaintes concernant des pratiques similaires. Toutefois, selon l’organisation des consommateurs, juridiquement on ne peut entreprendre grand-chose.


« Les exploitants peuvent donner priorité aux vélos qu’ils vendent ou aux marques avec lesquelles ils travaillent. Les garagistes font de même. Ils doivent néanmoins, selon le droit économique, le communiquer clairement. Le consommateur doit être informé au préalable », explique Simon Novembre de Test-Achats.


Decathlon pour sa part déplore que ses vélos soient mis dans le même panier que les vélos achetés dans un supermarché. « Il est réducteur d’assimiler nos vélos à ceux des supermarchés », estime le porte-parole Luk De Meester. « Chez nous, les clients peuvent se rendre dans nos ateliers pour toute réparation qu’ils aient acheté un vélo de notre propre marque Btwin ou d’une autre marque. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Toys ‘R’ Us proche de la faillite

18/09/2017

Selon le journal d’affaires The Wall Street Journal, la chaîne de magasins de jouets Toys ‘R’ Us serait proche de la faillite.  La croissance des ventes online et les exigences plus strictes des fournisseurs en seraient les causes principales.

L'action de réductions pour Shoptalk Europe touche à sa fin

14/09/2017

(publireportage) Shoptalk Europe, le salon dédié à l’innovation dans le retail, se tiendra du 8 au 11 octobre 2017 à Copenhague. Au programme les tendances, technologies et business models qui déterminent le shopping à l’ère de la disruption digitale.

« L’UE doit créer un cadre plus précis pour l’e-commerce »

13/09/2017

Selon la députée européenne Marietje Schaak, la Commission européenne devrait créer un cadre plus précis pour l’e-commerce, pour éviter que de grandes entreprises internet déterminent elles-mêmes les normes du commerce digital.

L’Europe souhaite un meilleur encadrement pour les franchisés

13/09/2017

Hier, le Parlement européen a adopté le rapport ‘Sur le fonctionnement du franchisage dans le secteur du commerce de détail’.  Il reprend plusieurs points qui devraient renforcer la position du franchisé.

Google conteste l’amende record infligée par l’UE

12/09/2017

Alors que Google semblait prêt à procéder aux adaptations nécessaires afin de conformer son service Google Shopping à la législation européenne, le géant américain a finalement décidé de déposer un recours contre l’amende record infligée par l’UE.

Vivez l’avenir du retail au ‘Paris Retail Week’

12/09/2017

(Publireportage) Venez découvrir les nouvelles tendances du retail au Paris Retail Week du 19 au 21 septembre. Un salon professionnel, un événement de réseautage et surtout une plate-forme de connaissances avec plus de 200 conférences en accès libre.

Back to top