Les réparateurs de vélos refusent les vélos de moindre qualité

Les réparateurs de vélos refusent les vélos de moindre qualité
Shutterstock

Les réparateurs de vélos sont de plus en plus nombreux à refuser de réparer les bicyclettes achetées en ligne ou au supermarché. Ils préfèrent donner priorité à leurs propres clients ou aux vélos de qualité supérieure.

Les vélos achetés en ligne également refusés

Les réparateurs disent être débordés de travail et ne plus vouloir passer leur temps à réparer des vélos de qualité inférieure. « La réparation de vélos est un métier en pénurie », explique Marc Groven, manager de la chaîne de magasins iBike, dans le journal De Standaard. « Il y a un manque de techniciens. Alors si vos bons éléments sont obligés de réparer des vélos d’Aldi ou Decathlon, c’est une pure perte de temps. Si la qualité est inférieure, il est impossible d’en faire un bon vélo. C’est un travail peu valorisant pour nos collaborateurs. »


Les réparateurs préfèrent donc donner priorité aux vélos achetés dans leur propre magasin et ensuite aux vélos de marques renommées, comme Batavus ou Gazelle. A moins qu’ils aient été achetés en ligne, car la vente de vélos via internet  est elle aussi contraire à la philosophie d’iBike : « Un livre commandé en ligne peut facilement être renvoyé, ce qui n’est pas le cas pour un vélo. Pour un vélo on doit pouvoir s’adresser au niveau local », estime Groven. « Mon message est le suivant : achetez votre vélo chez un vendeur local. »


Juridiquement permis

iBike n’est pas le seul marchand de vélos à adopter cette attitude, constate Test-Achats, qui reçoit de plus en plus de plaintes concernant des pratiques similaires. Toutefois, selon l’organisation des consommateurs, juridiquement on ne peut entreprendre grand-chose.


« Les exploitants peuvent donner priorité aux vélos qu’ils vendent ou aux marques avec lesquelles ils travaillent. Les garagistes font de même. Ils doivent néanmoins, selon le droit économique, le communiquer clairement. Le consommateur doit être informé au préalable », explique Simon Novembre de Test-Achats.


Decathlon pour sa part déplore que ses vélos soient mis dans le même panier que les vélos achetés dans un supermarché. « Il est réducteur d’assimiler nos vélos à ceux des supermarchés », estime le porte-parole Luk De Meester. « Chez nous, les clients peuvent se rendre dans nos ateliers pour toute réparation qu’ils aient acheté un vélo de notre propre marque Btwin ou d’une autre marque. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Voici les webshops les plus populaires en Belgique

18/01/2018

De nouveaux chiffres donnent un aperçu des webshops favoris des internautes belges en 2017. Amazon domine le classement, mais outre les grandes acteurs internationaux, les sites de seconde main sont également très prisés.

LensGroup acquiert deux webshops allemands

18/01/2018

Le belge LensGroup, maison-mère du site de vente en ligne de lentilles de contact LensOnline, a racheté deux webshops allemands. Ainsi le groupe fait son entrée sur le marché allemand et est désormais présent dans cinq pays européens.

Wint jouw bedrijf de bpost Omnichannel Award 2018?

18/01/2018

Qui suivra Juttu en 2018 en tant que lauréat du bpost Omnichannel Award ? Les candidats peuvent maintenant s'inscrire. Le prix sera remis lors du RetailDetail Omnichannel Congress le 1er mars.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

GS1 Belgilux annonce le lancement de la plus grande base de données produit du monde

16/01/2018

(publireportage) GS1 Belgium & Luxembourg lance le CLOUD, la plus grande base de données produit du monde. Comment y introduire vos produits et que pouvez-vous en faire ? Assistez le 8 février à notre FORUM 2018 à Bruxelles pour en savoir plus.

Hema s’implante au Moyen-Orient

15/01/2018

Pour la première fois de son histoire, Hema s’aventure hors des frontières européennes en ouvrant trois magasins à Dubaï cette année.  La chaîne néerlandaise envisage l’ouverture de nombreux magasins au Moyen-Orient ces cinq prochaines années.

Back to top