Les retailers à la recherche d'alternatives pour parer à la grève de bpost

Depuis mardi soir le personnel de bpost est en grève, au grand mécontentement des webshops belges. Durant cette grève, qui devrait durer une semaine, certains retailers font appel à d'autres livreurs de colis ou menacent de le faire.

 

Grève jusqu'à mardi prochain inclus

La grève qui a débuté mardi soir chez bpost et devrait se prolonger jusqu'à mardi prochain, suscite la colère des e-commerçants. L'entreprise postale ne peut garantir la livraison du courrier et des colis dans les délais. Mercredi une quantité limitée de lettres et de colis a tout de même été distibuée.

 

Toutefois bpost a fait savoir par e-mail à  ses grands clients que les centres de tri, qui mercredi étaient en grève, reprendraient leurs activités dès vendredi. En revanche les transports postaux seront à l'arrêt jeudi et les facteurs vendredi. Selon les infos, les guichets, l'administration et les centres d'appels débrayeront lundi et la grève se terminera mardi par la mise à l'arrêt du traitement des colis.

 

Coursiers concurrents à la rescousse

Certains grands retailers ayant un webshop n'ont pas manqué de manifester leur mécontentement concernant la grève. Ainsi dans le journal De Tijd la chaîne d'électronique Media Markt prévient qu'elle cherchera d'autres solutions si la grève se répète. Le retailer menace de s'associer à un autre partenaire.

 

D'autres commerçants ont d'emblée joint l'acte à la parole et ont fait appel à la concurrence, du moins pour la durée de la grève. Il s'agit principalement de retailers qui collaborent déjà avec d'autres coursiers, comme PostNL ou DPD, pour d'autres pays. Ainsi l'enseigne de chaussures Torfs fera livrer provisoirement les colis belges par PostNL, qui normalement assure uniquement les livraisons aux Pays-Bas.

 

Un cas de force majeure

"Nous n'avons pas de contrat avec PostNL. Passer rapidement à un autre coursier n'est pas réalisable d'un point de vue pratique", souligne Media Markt. Chez Coolblue, qui collabore quasi exclusivement avec bpost pour la Belgique, les plaintes concernant les retards de livraisons affluent sur les réseaux sociaux.

 

Coolblue dit chercher des solutions pour ses clients, mais selon le journal De Tijd, l'e-tailer ne pourrra exiger de dédommagement pour ses clients de la part de bpost, car contractuellement une grève est un cas de force majeure.