Lion Capital souhaite à nouveau se défaire de Hema

Lion Capital souhaite à nouveau se défaire de Hema
Foto Shutterstock

Lion Capital va à nouveau tenter de monétiser son investissement dans Hema.  Le fonds d’investissement s’apprête à sonder des banquiers, des avocats et des spécialistes en communication.

La troisième fois sera la bonne ?

En 2007, Lion Capital rachetait la Hollandsche Eenheidsprijzen Maatschappij Amsterdam à Maxeda.  Le fonds, dont l’activité principale est l’investissement dans des marques et des formules retail, aurait déboursé près de 1,1 milliards d’euros pour cette reprise.  En 2010, le fonds aurait déjà tenté de revendre ses parts, mais cette opération n’a pas abouti.  Le groupe de supermarchés Ahold était pourtant intéressé pour permettre le déploiement de son concept Ahold on go, mais l’offre n’était pas suffisamment importante.


Une deuxième tentative de revente a également échoué en 2014.  Aujourd’hui, Lion Capital souhaite procéder à une troisième tentative.  Toutes les possibilités sont encore ouvertes : celle d’une vente complète, celle d’une monétisation partielle ou même celle d’une introduction en bourse, peut-on lire dans De Telegraaf.


Les meilleurs résultats doivent faire augmenter les chances d’une revente de Hema.  En 2016, le groupe de supermarchés a réussi à faire grimper son chiffre d’affaires de 4,7% à 1,19 milliards d’euros.  Le résultat d’exploitation a même augmenté d’un quart à 108,2 millions d’euros.  Le groupe a néanmoins enregistré une perte nette, même si le malus est passé de 72,5 millions d’euros à 26,2 millions d’euros.  Début 2017, le chiffre d’affaires progressait encore.