LVMH intègre Tiffany & Co

LVMH intègre Tiffany & Co

Après que le groupe de luxe français LVMH ait augmenté à deux reprises son offre sur le joaillier américain Tiffany & Co, les deux parties sont parvenues à un accord : le groupe de Bernard Arnault reprend la chaîne américaine pour 14,7 milliards d’euros.

 

La troisième est la bonne

Les premières rumeurs de reprises sont apparues à la fin du mois d’octobre : LVMH avait d’abord proposé 120 dollars par action, une offre qui a été augmentée à deux reprises au cours des dernières semaines. Le groupe de luxe français offre désormais 135 dollars (122 euros) par action pour le groupe de joaillerie, soit un prix d’acquisition total de 16,2 milliards de dollars (14,7 milliards d’euros). Le journal De Tijd rapporte que l’accord devrait être finalisé d’ici mi 2020.

 

LVMH, propriétaire de marques de renom telles que Dior, Louis Vuitton et Veuve Clicquot, explore depuis longtemps les opportunités d’expansion de ses activités sur le marché américain. Tiffany & Co s’y intègre parfaitement. Par cette acquisition, LVMH renforce, en outre, son activité de joaillerie, dont le joaillier italien Bulgari est le plus important représentant depuis 2011.

 

Tiffany & Co a été fondé en 1837 par le joaillier Charles Lewis Tiffany. En 1979, la société de cosmétiques Avon Products avait racheté la chaîne de bijouterie avant de la revendre à des investisseurs il y a cinq ans. Tiffany & Co emploie 14 000 personnes et réalise un chiffre d’affaires annuel de 4 milliards de dollars.