Marks & Spencer ralentit ses projets d’expansion

Marks & Spencer ralentit ses projets d’expansion
Shutterstock

La chaîne britannique Marks & Spencer a du mal à remonter la pente. En marge de ses résultats semestriels l’enseigne a annoncé son intention de ralentir ses projets d’expansion de ses magasins alimentaires. 

Ralentissement du rythme d’ouverture de nouveaux magasins

Afin de sortir de l’impasse, Marks & Spencer procède depuis un certain temps déjà à une vaste réorganisation, impliquant l’abandon des projets d’expansion en Europe pour se concentrer quasi exclusivement sur le marché britannique. En outre il avait été décidé de réduire l’espace dédié aux vêtements et d’ouvrir davantage de magasins alimentaires Simply Food.


En marge de la publication de ses résultats semestriels, le groupe vient maintenant d’annoncer l’accélération de la réduction des surfaces dédiées à l’habillement  et aux produits pour le maison. Par ailleurs l’enseigne a revu ses projets concernant les magasins Simply Food, dont le rythme d’ouvertures sera ralenti. Des mesures jugées nécessaires par Marks & Spencer qui souffre des conséquences de la faiblesse de la livre britannique.


Diminution des marges

Suite à la faiblesse de la livre, les coûts ont fortement augmenté, mais vu la rude concurrence sur le marché alimentaire, Marks & Spencer ne peut répercuter entièrement les prix plus élevés sur le client. Ces derniers mois l’enseigne a même procédé à des réductions de prix. Le chiffre d’affaires du segment alimentaire a beau avoir progressé de 4,4% durant les six premiers mois de l’exercice, cette croissance provient essentiellement de l’ouverture de nouveaux magasins. Suite à la baisse des prix et la hausse de l’inflation, les marges ont diminué.


Mais quelques notes positives viennent éclairer ce tableau assez sombre. Selon Marks & Spencer, les ventes de vêtements commencent à se redresser : au semestre dernier le chiffre d’affaires du segment habillement a augmenté de 5,3%, car l’enseigne a accordé moins de réductions. Le chiffre d’affaires total de Marks & spencer a progressé de 2,6% à 5,13 milliards de livres (5,8 milliards d’euros). Par contre le bénéfice ajusté avant impôts a reculé de 5,3% à 219,1 millions de livres (250 millions d’euros).


« Nous avons bien progressé dans le solutionnement des  problèmes immédiats de M&S, que j’ai évoqués l’an dernier », commente le CEO Steve Rowe. « Nous reconnaissons que nous faisons face à de forts vents contraires dans l’alimentaire, auxquels nous allons nous attaquer durant le reste de l’année. »
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Voici les webshops les plus populaires en Belgique

18/01/2018

De nouveaux chiffres donnent un aperçu des webshops favoris des internautes belges en 2017. Amazon domine le classement, mais outre les grandes acteurs internationaux, les sites de seconde main sont également très prisés.

Ralentissement de la croissance chez Primark

18/01/2018

Durant le premier trimestre de l’exercice en cours le chiffre d’affaires de l’enseigne de mode irlandaise Primark a progressé de 7% à taux de change constants, voire même de 9% en incluant les effets de change.

LensGroup acquiert deux webshops allemands

18/01/2018

Le belge LensGroup, maison-mère du site de vente en ligne de lentilles de contact LensOnline, a racheté deux webshops allemands. Ainsi le groupe fait son entrée sur le marché allemand et est désormais présent dans cinq pays européens.

Wint jouw bedrijf de bpost Omnichannel Award 2018?

18/01/2018

Qui suivra Juttu en 2018 en tant que lauréat du bpost Omnichannel Award ? Les candidats peuvent maintenant s'inscrire. Le prix sera remis lors du RetailDetail Omnichannel Congress le 1er mars.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

Back to top