Mega World : pas de protection contre ses créanciers, mais des administrateurs provisoires

Mega World : pas de protection contre ses créanciers, mais des administrateurs provisoires
Photo RetailDetail

Le tribunal de l’entreprise de Malines a décidé de ne pas accéder à la demande de Mega World, à savoir obtenir une protection contre ses créanciers, mais nomme deux administrateurs provisoires. Ces derniers prépareront probablement la faillite de la chaîne.

 

Manque de crédibilité

La chaîne de magasins Mega World, successeur de Blokker en Belgique, ne bénéficiera pas d’une protection contre ses créanciers : le tribunal a rejeté sa demande en raison de documents comptables manquants dans le dossier, rapporte De Standaard. Le juge a cependant répondu à la demande des syndicats de nommer des administrateurs temporaires. Dans la pratique, ils ne pourront guère faire plus que préparer la chaîne à la faillite.
 

Rudy Claes, le dirigeant de Mega World, avait pourtant clairement indiqué la semaine dernière qu’il était en mesure de présenter un plan de relance permettant la sauvegarde de tous les emplois, mais les observateurs et les personnes impliquées n’ont accordé que peu de crédibilité à cette annonce. Le nouveau confinement rend de toute façon impossible l’augmentation du chiffre d’affaires. Il y a donc fort à parier que ceci sonne le glas pour le discounter, ayant dès le début mal démarré sur le marché belge et accusé à plusieurs reprises de fraude.