Moins de fermetures que prévu chez Galeria Karstadt Kaufhof

Moins de fermetures que prévu chez Galeria Karstadt Kaufhof
Shutterstock.com

La chaîne allemande de grands magasins Galeria Karstadt Kaufhof, la société mère de l’Inno, fermera six magasins de moins que prévu, à la suite de négociations menées avec les propriétaires de ses surfaces commerciales. 750 emplois pourront ainsi être sauvés.

 

« Redevenir un détaillant fort et stable »

Le groupe de grands magasins a pu convenir de conditions de location plus favorables avec certains propriétaires immobiliers. Grâce à cela, le détaillant va pouvoir conserver ses succursales Karstadt à Dortmund, Nuremberg Lorenzkirche, Goslar et Potsdam ainsi que ses magasins Kaufhof à Chemnitz et Leverkusen. 750 employés peuvent donc conserver leur emploi. 56 de ses 172 magasins sont maintenant menacés de fermeture et non plus 62. Dans une lettre adressée aux employés de l’entreprise, le CEO, Miguel Müllenbach, a indiqué que pour ces 56 points de vente les perspectives étaient peu encourageantes en raison de loyers trop élevés et/ou d’un emplacement défavorable.
 

Pourtant, il reste convaincu que les grands magasins joueront un rôle important une fois la crise du coronavirus derrière nous. « Nous allons transformer et repositionner Galeria Karstadt Kaufhof de telle sorte que nous puissions redevenir un détaillant fort et stable aussi bien en termes d’activités physiques que de commerce en ligne », annonce-t-il à Bild. Le détaillant espère devenir « le stimulateur du changement ».

 

1,4 milliard d’euros de perte de chiffre d’affaires

À la mi-juin, Galeria Karstadt Kaufhof était parvenu à un accord sur un plan social qui engendrerait la fermeture de 62 succursales dans 47 villes. En outre, le groupe a également l’intention de fermer 20 des 30 succursales de sa filiale Karstadt Sports et jusqu’à 24 succursales de sa division alimentaire Karstadt Feinkost. La crise du coronavirus a déjà coûté 1,4 milliard d’euros de chiffre d’affaires au retailer.
 

Pour l’instant, cette lourde restructuration n’a pas d’impact sur la filiale belge Galeria Inno. Cette dernière a élaboré un plan stratégique pour redevenir un détaillant réactif et à l’épreuve du temps. Inno veut devenir un grand magasin omnicanal de luxe et de premier plan. L’entreprise conduit des négociations avec des partenaires alimentaires potentiels et ouvrira au printemps prochain une nouvelle plateforme en ligne selon le concept d’une marketplace, ce qui élargira considérablement la gamme de produits et de services.
 

Le secteur des grands magasins traverse une période extrêmement difficile. Pourtant, ces fondateurs du commerce de détail moderne ont encore un bel avenir devant eux, expliquent le spécialiste des grands magasins (et ancien PDG de l’Inno), Erik Van Heuven, ainsi que Stefan Van Rompaey, rédacteur en chef de RetailDetail dans leur livre « The Future of Department Stores ».