Nouvelle réorganisation chez Makro

Nouvelle réorganisation chez Makro

Dans le cadre d’une nouvelle réorganisation chez Makro, plus de 500 emplois risquent de passer à la trappe. C’est ce qu’a annoncé la direction de Makro Belgique lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire ce lundi.

Suppression de maximum 505 emplois

La réorganisation chez Makro impliquera la suppression de maximum 505 emplois et s’accompagnera d’un plan d’investissement de 61 millions d’euros. Makro entend se focaliser sur l’horeca et l’accélération de la croissance. Le plan sera mis en œuvre progressivement et devrait être finalisé fin 2018. La direction souhaite éviter autant que possible les licenciements secs.


Dans le cadre de cette nouvelles stratégie Makro s’adressera à deux types de clients : les particuliers et les professionnels du secteur de la construction/rénovation et de l’aménagement du jardin. Au travers de sa marque propre l’enseigne se focalisera sur trois piliers : « good food (un assortiment exceptionnel d’alimentation de qualité), party (tout pour faire la fête, allant de la nourriture à la décoration) et home (tout pour la maison, allant des bougies aux briques et ciment) » Pour les autres catégories de produits l’enseigne recherchera des partenaires spécialisés.


Outre les changements au sein de l’assortiment, Makro veut améliorer l’attractivité des magasins et simplifier le processus logistique et administratif.


Expansion accélérée chez Metro

Changements également chez Metro, la chaîne de grossistes spécialisée dans les produits destinés au secteur de l’horeca : d’ici peu l’enseigne ouvrira sa dixième filiale en Belgique et poursuivra son expansion dans les années à venir. Par ailleurs Metro continuera d’effectuer des livraisons, mais depuis un point central, et non plus par magasin.


Et enfin les services chapeautant Makro et Metro seront scindés d’ici peu et des sièges séparés Makro et Metro seront créés à proximité des magasins.

 

« Nous croyons fortement en un avenir sain et rentable pour Makro et Metro, grâce à la nouvelle stratégie commerciale pour chacune des marques et grâce à notre plan d’investissement de 61 millions d’euros. Nous répondons aux besoins du client par le biais de la spécialisation. Nous soulignons également que le plan prévoit le maintien de tous les magasins existants. Nous poursuivons la croissance de METRO, avec des projets d’ouvertures de magasins très concrets », précisent Antonio Baptista, CEO de Makro Belgique et Vincent Nolf, CEO de Metro Belgique.