PostNL a également atteint ses limites

PostNL a également atteint ses limites
Photo : Shutterstock

En raison de l’afflux de demandes, PostNL a décidé d'arrêter temporairement le ramassage d’environ 5% des colis des boutiques en ligne. Les détaillants décident eux-mêmes quels colis prioriser.

 

1,5 million de colis par semaine

Il n'y a pas que bpost qui peine à livrer tous ses colis dans les temps, PostNL a également du mal à suivre le flux de colis. Par conséquent, la société néerlandaise a décidé d'interrompre temporairement la collecte d’environ 5% des colis chez ses clients au Benelux. « Les boutiques en ligne décident elles-mêmes quels sont les colis prioritaires, que nous emportons les premiers », déclare la porte-parole, Lies Florentie, à De Tijd.

 

Selon PostNL, la demande est exceptionnellement élevée cette année. « Cette période a toujours été la plus chargée de l'année. Mais les années précédentes, il y avait des pics. Cette année, les pics, c’est tous les jours. Nous livrons plus de 1,5 million de colis par jour », déclare Florentie.

 

Frites

En temps normal, les colis sont livrés par l'entreprise le jour suivant leur réception. En raison de la forte demande, certains clients doivent désormais faire preuve d'un peu de patience. « Cela pèse beaucoup sur notre organisation et sur nos fournisseurs, nous devons donc veiller au bien-être de chacun. Nous essayons de soulager nos employés autant que possible, par exemple en leur offrant des frites ou des crêpes après le travail. »

 

Récemment, bpost a demandé à ses clients finaux d’aller chercher eux-mêmes un nombre limité de colis dans l'un des points de ramassage. Le service postal a ensuite fait l’objet de nombreuses critiques. Après l'intervention de la ministre des entreprises publiques, Petra De Sutter, bpost s’est engagé à livrer tous les colis à domicile dans les 5 jours.