Primes-coronavirus et augmentations pour les employés du retail

Primes-coronavirus et augmentations pour les employés du secteur retail

Pendant cette crise du coronavirus, les employés des détaillants alimentaires et en ligne ont une valeur inestimable. C’est pourquoi de plus en plus de distributeurs leur apportent des encouragements, et ce, aussi financièrement.

 

Amazon paie double

Un nombre croissant de grands détaillants internationaux offrent à leurs employés une « augmentation-coronavirus ». Le personnel des magasins Target reçoit deux dollars supplémentaires par heure, tandis qu’un système de primes pour les équipes est aussi prévu. Cette même augmentation est également pratiquée chez Amazon et Walmart.

 

Pour encourager les magasiniers à faire des heures supplémentaires, Amazon fait plus encore : ceux qui prestent plus de 40 heures par semaine, sont payés double. Auparavant, la société avait déjà procédé à une augmentation de salaire dans l’ensemble de ses entrepôts européens et américains. Le géant du commerce électronique ne parvient toujours pas à répondre à la demande croissante surtout depuis la mise en état d’urgence de toujours plus d’États aux États-Unis.

 

Primes en France

En France, les grands retailers prennent à nouveau des mesures concernant des primes. À l’instar d’Auchan et de Kingfisher, les groupes de supermarchés CarrefourLes Mousquetaires (Intermarché et Netto), Lidl et Système U offrent désormais une prime annuelle de mille euros pour les employés des magasins, des centres de distribution et le personnel logistique. 

 

C’est ce qu’annonce Alexandre Bompard, PDG de Carrefour, dans une lettre adressée à ses collaborateurs, ainsi qu’une série d’autres mesures : par exemple, les hypermarchés fermeront désormais à 19 heures et le distributeur a commandé pas moins de dix millions de masques.

 

Augmentation de salaire, fortuite ou non

La chaîne néerlandaise de grands magasins De Bijenkorf proposera également une augmentation de salaire comprise entre 1,5 et 5,5 % à tous les employés. Fait plutôt étonnant quand on sait que l’ensemble des magasins de la chaîne sont fermés. Cependant, les négociations avec les syndicats se poursuivent depuis un certain temps et un accord vient d’être conclu. « Nos employés méritent cette considération », déclare la direction, qui souhaite encourager de cette manière le personnel placé au chômage temporaire.

 

L’augmentation de salaire offerte par la chaîne de supermarchés britannique Tesco à ses employés est explicitement liée au coronavirus : avec effet rétroactif jusqu’au 9 mars, les employés recevront 10 % de leur salaire normal en plus. Les chaînes de vente au détail suivront-elles le mouvement ?