Richemont poursuit sa croissance

Richemont zet groei verder
Shutterstock.com

Le groupe de luxe suisse Richemont a clôturé un solide trimestre. A l’exception du Japon et Hong Kong toutes les régions affichent une croissance.


Les bijoux comme moteur de croissance

Le chiffre d’affaires de Richemont au troisième trimestre de son exercice décalé a atteint 4,16 milliards d’euros, soit une hausse de 6,1% (4% à taux de change constants). Le groupe a réalisé d’excellents résultats en particulier en Europe (+9%) et en Amérique du Nord et du Sud (+5%). Au Japon par contre les revenus ont chuté de 7%, mais les effets de change favorables ont permis de  limiter les dégâts. Selon Richemont, ces faibles performances sont dues à la baisse des dépenses des touristes et à une augmentation de la TVA au mois d’octobre.


Le segment retail a progressé de 5% (tant offline qu’online), malgré un impact négatif suite aux fermetures de magasins temporaires à Hong Kong. La Chine affiche une croissance étonnante, tandis qu’aux Etats-Unis les ventes en ligne ont fortement progressé. Les activités de gros sont à la traîne  avec une progression de 2% ‘seulement’.


La joaillerie, qui demeure la principale division de Richemont, a connu la plus forte croissance. Plus de la moitié du chiffre d’affaires du groupe provient de cette activité. Durant le trimestre écoulé le chiffre d’affaires de Cartier, Van Cleef & Arpels et Buccellati a grimpé de 6%.