Saint-Valentin : plutôt un dîner au resto qu’un cadeau

Saint-Valentin : plutôt un dîner au resto qu’un cadeau

Les cadeaux typiques de la Saint-Valentin ne parviennent plus à séduire les couples belges. Non pas que nous soyons devenus moins romantiques, mais nous préférons, semble-t-il, aller au restaurant ou encore dans un centre de bien-être avec notre partenaire.

Les cadeaux et les weekends perdent du terrain

Les cadeaux classiques de la Saint Valentin n’ont plus cote, selon le MasterCard Love Index, qui depuis trois ans suit le comportement d’achat des consommateurs dans plus de 200 pays à l’approche de la Saint Valentin. Selon l’étude, seul 3% du montant total dépensé à la Saint Valentin est consacré aux bijoux et 4% aux fleurs et aux cartes. A titre comparatif : en 2015 les fleurs et les cartes représentaient encore 10% de l’ensemble de transactions.


Même les petites escapades d’un weekend perdent du terrain : en 2013 nous y consacrions encore 39% du budget de la Saint-Valentin et en 2015 plus que 16%.


Mais alors que faisons-nous pour la Saint-Valentin ? Nous nous offrons un bon dîner au resto : en 2015 nous avons dépensé 57% de notre budget à un dîner, alors qu’en 2013 et 2014 ce pourcentage était de respectivement 38% et 51%.


Wellness pour les jeunes, resto pour les moins jeunes

Une enquête du Syndicat Neutre pour Indépendants confirme notre préférence pour un dîner au restaurant pour la Saint-Valentin : 18% des restaurants affichent déjà complets et 39% n’ont plus qu’un nombre limité de tables disponibles. Le menu de la Saint-Valentin, que près de 9 restaurants sur 10 servent spécialement pour l’occasion, attirent davantage les couples plus mûrs, indiquent 64% des restaurants.


Les couples plus jeunes préfèrent réserver une promotion Saint-Valentin dans un centre de bien-être. Près de trois quarts des centres de bien-être proposent une offre spéciale pour la fête des amoureux, avec des réductions et des petits extras comme une coupe de champagne, des zakouskis et des traitement spéciaux. Ces promotions semblent plaire surtout aux jeunes couples, comme l’indiquent 7 centres de bien-être sur 10.