Tous les magasins pourront rouvrir mardi

Tous les magasins pourront rouvrir mardi
Photo: Shutterstock

La fin du confinement est en vue pour les commerçants : mardi, le 1er décembre, tous les magasins pourront rouvrir. Les détaillants doivent pour ce faire respecter strictement les mesures de sécurité en vigueur.

 

Plus qu'une nuit

Le gouvernement belge répond aux nombreux appels et supplications du secteur de la vente au détail pour rouvrir les magasins : en milieu de semaine, mardi 1er décembre plus exactement, tous les magasins physiques, y compris les magasins non essentiels, pourront à nouveau accueillir des clients. La réouverture un jour de semaine, et non un samedi comme ça a été le cas en France, par exemple, est un choix délibéré destiné à éviter une ruée.

 

Cela laisse également aux commerçants et aux administrations communales plus de temps pour se préparer. Le Conseil des ministres insiste sur le fait que la réouverture doit être menée de façon sûre et responsable, et que toutes les règles de sécurité doivent être strictement respectées. Ces conditions de sécurité comprennent les mesures que l’on connait déjà : une distanciation minimale de 1,5 mètre entre les clients et maximum un client par 10 mètres carrés.

 

Selon La Libre, les clients sont également invités à faire leurs achats seuls et peuvent rester maximum 30 minutes dans un magasin. Le couvre-feu est maintenu, de même que l'interdiction de vendre de l'alcool après 20 heures. En outre, les commerçants doivent à nouveau gérer les files d'attente à l'extérieur.

 

Contrôle des foules dans les zones commerciales

Un facteur important de la réouverture sera la gestion du flux dans les rues commerçantes. Comme l’a confié Danny Van Assche, administrateur délégué d'Unizo, à la VRT, les commerçants sont bien préparés et les investissements nécessaires ont déjà été consentis pour ce confinement. Le problème n’est donc pas les magasins, mais plutôt la crainte des afflux dans les rues commerçantes.

 

La ministre de l'Economie, Hilde Crevits, est donc déjà en discussion avec le secteur de l'événementiel pour apporter un soutien aux villes et aux communes, notamment en matière de contrôle des foules. Comme pour la réouverture après le premier confinement en mai, cette fois encore, une équipe de stewards sera probablement déployée, une circulation à sens unique pour les piétons sera instaurée et, par endroits, des dispositifs technologiques seront utilisés pour contrôler l’afflux de passants.


Les détaillants sont profondément soulagés. Décembre est en effet le mois de vente le plus important de l'année pour de nombreux détaillants, tandis que la distinction artificielle entre le commerce électronique et la vente au détail physique d'une part, et entre les produits essentiels et non essentiels d'autre part, se faisait de plus en plus ressentir. C’est pourquoi le secteur avait déjà proposé spontanément plusieurs solutions pour une réouverture en toute sécurité, dont l'initiative Trace for Corona de l’horeca. En revanche, pas encore de réouverture en vue pour les métiers de contact, comme les salons de coiffure et l’horeca.