Toys ‘R’ Us dépose le bilan

Toys ‘R’ Us dépose le bilan

La fin semble proche pour l’ancien géant du jouet Toys ‘R’ Us. Alors que le rideau est déjà tombé sur les 100 magasins britanniques, à présent ce sont plus de 700 magasins américains qui fermeront leurs portes.

33.000 emplois menacés

Fin février la branche britannique de Toys ‘R’ Us avait déjà demandé la faillite, avec pour conséquence 3.000 emplois menacés. A présent le CEO David Brandon vient d’annoncer la fermeture de tous les magasins américains : 182 magasins avaient déjà fermé leurs portes auparavant et désormais les 700 magasins restants sont également mis en liquidation. A moins qu’ici et là un repreneur ne se manifeste, ces fermetures mettent en jeu 33.000 emplois.


A son apogée, l’enseigne de jouets américaine, fondée en 1948, détenait plus de 2000 magasins dans le monde. Aujourd’hui la chaîne n’en compte plus que 1600, magasins britanniques et américains inclus. Toys ‘R’ Us a raté le train de l’e-commerce – ces deux dernières années la vente online mondiale de jouets a progressé de 55% à 17 milliards de dollars – et a perdu bon nombre de clients qui se sont tournés vers des concurrents, tels qu’Amazon et Walmart. En outre, depuis 2013 la chaîne, qui en 2005 est passée aux mains de quelques groupes de capital-risque, accumule les pertes.


La fermeture est aussi un coup dur pour les fabricants de jouets Hasbro et Mattel, qui perdent ainsi un grand distributeur, mais également l’une de leurs meilleures ‘vitrines’ pour promouvoir leurs produits auprès des enfants et leurs parents.