Un accord social a été trouvé chez Blokker

Un accord social a été trouvé chez Blokker

Les syndicats sont parvenus à un accord social à propos de la fermeture des magasins de la chaîne Blokker ainsi que des licenciements qui en découlent.  Finalement, le nombre de fermetures est moins important qu’annoncé précédemment.

Toutes les fermetures doivent se faire cette année

Lorsque Blokker a annoncé la fermeture des magasins, l’entreprise avait fait part que ces fermetures concernaient 69 enseignes et que 302 emplois étaient menacés.  Depuis le mois de février, les syndicats ont néanmoins réussi à sauver quelques magasins.  Le nombre de filiales qui vont devoir fermer leurs portes a été réduit à 63 et le nombre d’emplois menacés est passé à 279.


Le premier magasin fermera ses portes le mois prochain et les autres suivront très rapidement.  Blokker souhaite que les 63 magasins soient fermés d’ici la fin de l’année.  Les points de vente de Herstal, Evergem, Ronse, Poperinge, centre Diest et Waregem ont pu être sauvés.  Les syndicats ont réussi à négocier une baisse de loyer pour ces magasins.


 « Nous sommes désolés que des emplois se perdent et que des magasins doivent fermer leurs portes », précise le CEO de Blokker Bernd Bosch.  « Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir pour limiter l’impact social au maximum. »


Dans la mesure du possible, Blokker encourage les employeurs à quitter l’entreprise de leur propre initiative.  Pour ce faire, ils reçoivent une prime de licenciement qui est calculée sur base de leur ancienneté.  Les employeurs âgés de plus de 56 ans ont la possibilité de prendre leur prépension.  L’accord social doit encore être approuvé par le conseil d’administration le 6 juillet.