Un projet pop-up à la Bredabaan à Anvers attire 14 nouveaux commerces

Un projet pop-up à la Bredabaan à Anvers attire 14 nouveaux commerces

Le projet pop-up avec lequel la ville d’Anvers cherche à combattre l’inoccupation à la Bredabaan à Merksem, a attiré 14 nouveaux concepts dans une première phase. Du 16 avril au 3 juillet les boutiques éphémères occuperont huit espaces commerciaux.

Taux d’inoccupation élevé

Cette rue commerçante à Merksem (Anvers) est confrontée depuis longtemps à un taux d’inoccupation élevé. En 2013, lors du réaménagement de la route, le taux d’inoccupation a même dépassé les 28%. Depuis ce pourcentage est en légère baisse.


Afin de lutter contre l’inoccupation, le district de Merksem et la ville d’Anvers, en collaboration avec les associations de commerçants, ont décidé fin de l’an dernier de redynamiser cette artère en y installant des boutiques éphémères. Cette initiative doit permettre aux commerçants intéressés de tester leur concept durant quelques semaines.


« La Bredabaan ne sera plus ce qu’elle était, nous allons la réinventer. Les changements dans le comportement d’achat des consommateurs nous donnent de sérieux défis à relever. A Merksem nous réagissons à cette situation en réseautant et partageant nos connaissances. Nous travaillons en étroite collaboration avec des entrepreneurs, des propriétaires et des habitants actifs . Nous recherchons des concepts de magasins innovants et branchés, de façon à ce que la Bredabaan soit à nouveau une zone commerçante attrayante et originale », annonçait l’appel.


Quatorze projets sélectionnés

Après l’appel, quatorze projets ont été sélectionnés : De Smosbaar (petits pains, croques, hamburgers et tartes), Orajo Activewear (vêtements de sport, tels des jumpsuits et des sneakers LED lumineuses), In Fashion (tissus), Café De Ziel (bar), Kelly De Meyer (illustratrice), Den 2170 (alimentation saine), Eveline Van Ostaeyen (meubles recyclés), Het Vindingrijk (upcycling d’objets usés) et Droom (regroupement d’entrepreneurs passionnés de tissus, cadeaux, vêtements, sacs et bijoux faits main).


Finalement huit espaces commerciaux sont à nouveau occupés temporairement. La ville d’Anvers et le district de Merksem espèrent toutefois que certains pop-ups poursuivront leur activité au-delà du 3 juillet.


Avant et pendant le projet, les participants bénéficieront d’un encadrement professionnel et de coaching. Il y aura également des moments de réseautage. L’ouverture des boutiques éphémères le 16 avril s’accompagnera de festivités à la Bredabaan et aux alentours.