Un syndicat accuse le propriétaire de Mega World de fraude

Un syndicat accuse le propriétaire de Mega World de fraude
Photo RetailDetail

Le syndicat ACV Puls demande aux employés de Mega World de cesser d’ouvrir les magasins et de reverser de l’argent à la société mère. Le syndicat craint un pillage de la société et se tourne vers la justice.

 

« Entreprises douteuses »

Le syndicat accuse clairement l’entrepreneur Dirk Bron, qui a racheté les Blokker belges pour les transformer en Mega World, de fraude. L’entreprise a un arriéré d’environ 10 millions d’euros envers l’État : elle n’a pas encore versé de TVA, de cotisations sociales ou d’impôts depuis le rachat. En outre, elle est endettée à hauteur de quelque 35 millions d’euros, alors que Dirk Bron l’avait rachetée sans dette, avec 15 millions d’euros de stocks et 5 millions de liquidités. Selon ACV Pulse, des fonds ont été transférés à des « entreprises douteuses » basées à Monaco et ailleurs, rapporte De Standaard.
 

La direction promet de faire la clarté sur la situation financière de Mega World lors du comité d’entreprise le vendredi 23 octobre, mais le syndicat, qui craint que Dirk Bron pille l’entreprise et que le personnel ne reçoive pas son salaire d’octobre, a décidé de se tourner vers la justice. Le lundi 19 octobre, un juge délégué du tribunal de l’entreprise passera en tout cas contrôler les comptes et vérifier que la demande de réorganisation judiciaire avec protection contre les créanciers peut être accordée à l’entreprise. Une décision est attendue le 26 octobre.


Malgré l'appel du syndicat, la plupart des succursales de Mega World ont simplement rouvert lundi. Les magasins demandent aux clients de payer en liquide et de garder l'argent en dépôt assuré.