Une chaîne de supermarchés russe embauche des robots

Une chaîne de supermarchés russe embauche des robots
Foto: FotograFFF / Shutterstock.com

L’enseigne russe Lenta a recours à sept robots dans ses supermarchés à Moscou. Les Promobots saluent les clients réguliers par leur nom, font découvrir les nouveaux produits et fournissent des informations concernant les promotions.

Accueil personnalisé des clients

Dans les sept magasins de la deuxième plus grande chaîne d’hypermarchés russe un robot assiste désormais le personnel. Les nouveaux venus circulent dans les rayons de manière totalement autonome et dialoguent avec les clients. Ils fournissent des informations concernant les réductions et autres actions promotionnelles et font la démonstration de nouveaux produits. Grâce à un logiciel de reconnaissance faciale, le robot est capable de reconnaître les clients réguliers et de s’adresser à eux de manière personnelle.


Selon les développeurs de Promobot, c’est la première fois que l’on utilise autant de robots de service dans un environnement commercial. Pourtant l’utilisation de robots est fréquente, certes plutôt pour des tâches répétitives ne nécessitant pas de contact direct avec le client. Cet été par exemple Giant, filiale d’Ahold USA, a lancé Marty dans ses supermarchés : le robot sillonne le magasin pour y vérifier les prix et les stocks et veille à ce que rien de dangereux ne traîne par terre. Walmart pour sa part effectue un test à grande échelle avec ce type de robots : dans cinquante magasins des robots scannent les rayons depuis le mois dernier.


Surtout pour les grands commerces en libre-service

Là où les robots sont utilisés pour l’interaction avec les clients, il s’agit plutôt de projets temporaires à plus petite échelle, comme le robot qui porte les courses chez Auchan à Englos, le robot qui prend les commandes chez KFC à Shanghai et le robot humanoïde Pepper testé par Pizza Hut et Carrefour à Paris.


Une étude sur la robotique dans le retail, menée par le cabinet de conseil Roland Berger, a démontré que les robots étaient appropriés surtout pour les magasins de grand format en libre-service avec un large assortiment. La robotique a donc sa place dans des secteurs comme l’électronique ou le DIY , mais se prête moins au segment du luxe, où le client s’attend à un service personnalisé, avec un contact humain.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Voici les webshops les plus populaires en Belgique

18/01/2018

De nouveaux chiffres donnent un aperçu des webshops favoris des internautes belges en 2017. Amazon domine le classement, mais outre les grandes acteurs internationaux, les sites de seconde main sont également très prisés.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

LensGroup acquiert deux webshops allemands

18/01/2018

Le belge LensGroup, maison-mère du site de vente en ligne de lentilles de contact LensOnline, a racheté deux webshops allemands. Ainsi le groupe fait son entrée sur le marché allemand et est désormais présent dans cinq pays européens.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Back to top