Une délégation britannique visite Roulers, « ville commerciale idéale »

Une délégation britannique visite Roulers, « ville commerciale idéale »

Cette semaine une délégation britannique visite Roulers, afin d’y découvrir une série de concepts commerciaux innovants. Les visiteurs considèrent Roulers comme « l’exemple idéal d’une ville de taille moyenne avec un centre commercial florissant ».

Nouvelles technologies

Les villes de taille moyenne sont de plus en plus nombreuses à éprouver des difficultés dans le paysage commercial actuel, notamment suite à la montée des ventes en ligne. La ville de Roulers fait exception à cette tendance : durant les semaines de pointe, la ville attire plus de 100.000 shoppers et durant l’année écoulée 28 nouveaux magasins y ont ouvert leurs portes.


Pour ce faire Roulers mise pleinement sur les nouvelles technologies pour le commerce local : ainsi la ville a introduit son appli Citie en 2015 et propose le shopping mains-libres. Dès 2017 il y aura également des crèches pour les parents faisant leur shopping et des places de parking spéciales, où les shoppers pourront se parquer gratuitement durant une demi-heure.


« Prendre exemple sur Roulers »

« Jamais je n’ai vu de ville qui applique aussi bien que Roulers les recommandations scientifiques en matière de retail. Toutes les villes et communes du Royaume-Uni doivent se préparer au 21ème siècle et peuvent prendre exemple sur cette ville. Embrasser les nouvelles technologies, voilà l’une des choses que nous tenons à introduire chez nous », explique Bill Grimsey, expert en retail à la Nottingham Business School. Les autres membres de cette délégation sont Jonathan Reynolds (University of Oxford), Stuard Ward (chef du Service touristique de l’Ecosse) et Kim Cassidy (Nottingham Trent University).


« Le fait que des experts en retail venant de l’étranger considèrent notre ville comme un exemple est un grand honneur. Roulers ne peut concurrencer des villes telles que Gand ou Anvers, parce que nous ne disposons pas des mêmes réseaux, connaissances et moyens financiers. Mais à notre manière nous nous débrouillons bien apparemment », se félicite le bourgmestre Kris Declercq.