Une entreprise britannique rachète Intertoys et Bart Smit

Une entreprise britannique rachète Intertoys et Bart Smit

Une entreprise britannique rachète Intertoys et Bart Smit
Blokker Holding

Blokker Holding va céder son enseigne de jouets Intertoys, y compris les magasins de Bart Smit et Toys XL, à l’investisseur britannique Alteri. Cette cession s’inscrit dans la nouvelle stratégie de Blokker Holding.

Transaction finalisée le mois prochain

La reprise concerne non seulement les magasins d’Intertoys, mais également tous les points de vente de Bart Smit et Toys XL, ainsi que les quelque 4.000 collaborateurs des trois enseignes. La transaction, dont le montant n’a pas été communiqué, devrait être finalisée avant fin novembre 2017.


« L’engagement et les investissements d’Alteri permettront à Intertoys de continuer à développer la marque, les possibilités online et le réseau de magasins. Avec le soutien d’Alteri, Intertoys sera en mesure de réaliser plus rapidement et efficacement ses projets en matière d’omni-canal, de  logistique, de rénovation de magasins et de marketing », estime Jeroen Visser, CFO de Blokker Holding.


« Bien que le marché du jouet ait traversé quelques années difficiles, notre objectif final est d’amener Intertoys à devenir une entreprise entièrement orientée vers le client, où les clients trouveront leur voie dans des magasins appropriés, attrayants et proches, en parfaite adéquation avec les services en ligne et les webshops. Après la finalisation de la transaction l’entreprise disposera du capital nécessaire et pourra s’appuyer sur notre connaissance du secteur, nos experts et notre réseau », ajoute Gavin George, CEO d’Alteri.


Opération de transformation

Nextail, qui regroupe les activités en ligne de toutes les enseignes de Blokker Holding, assurera la continuité du service à Intertoys sur base d’un 'service level agreement'.


Fondé en 1976, Intertoys dispose actuellement d’environ 500 magasins aux Pays-Bas, en Belgique et au Luxembourg. Depuis juin 2016 tous les magasins de Bart Smit et Toys XL sont convertis en Intertoys. La cession d’Intertoys s’inscrit dans la nouvelle stratégie de Blokker Holding, qui souhaite se concentrer entièrement sur la chaîne Blokker. Dans cette même optique le groupe a déjà cédé l’enseigne Leen Bakker au mois de mai dernier.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

bpost étoffe son réseau de points d’enlèvement

20/02/2018

(publireportage) Le confort joue un rôle de plus en plus essentiel lors des achats effectués en ligne et le consommateur d'aujourd'hui sait exactement ce qu'il veut : déterminer lui-même où et quand sa commande lui sera livrée. bpost poursuit dès lors l'extension de son réseau de points d’enlèvement.

Voici les nominés pour le ‘bpost Omnichannel Award 2018’

20/02/2018

Le jury a fait son choix parmi la long list de candidats : JBC, Sissy-Boy et ZEB concourront pour le ‘bpost Omnichannel Award 2018’, qui sera décerné le 1er mars. A vos votes !

Monoprix envisage l’acquisition du webshop Sarenza

19/02/2018

La chaîne de magasins Monoprix, propriété du groupe français Casino, a entamé des discussions en vue d’une reprise du site de vente en ligne de chaussures Sarenza, l’un des webshops les plus importants de France.

Amazon recrute 2.000 travailleurs en France

15/02/2018

La branche française du géant américain du e-commerce Amazon cherche à embaucher 2.000 personnes afin de soutenir sa croissance. Amazon.fr est le webshop le plus populaire non seulement en France, mais également dans notre pays.

Excellente année pour Decathlon grâce à une forte expansion

15/02/2018

Alors qu’en 2016 Decathlon dépassait le cap des 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires, en 2017 l’enseigne de sport a franchi la barre des 11 milliards d’euros, et ce grâce à une forte expansion internationale.

Passation de pouvoir chez BIC sur fond de rentabilité en baisse

15/02/2018

Changements au sein du management de Bic, le spécialiste français des produits jetables : l’actuel PDG Bruno Bich passe le flambeau à son fils Gonzalve (39 ans), qui aura la lourde tâche de restaurer la rentabilité du groupe.

Back to top