Une nouvelle alliance mondiale contre le plastique

Plus de 275 marques, retailers, entreprises de recyclage, gouvernements et ONG se sont engagés à lutter contre la pollution plastique. Ils ont signé le New Plastics Economy Global Commitment de la Ellen MacArthur Foundation et de l’ONU.

 
Le plastique ne peut plus devenir un déchet

L’accord est important parce que les signataires génèrent 20% de la production mondiale d’emballages plastiques et représentent ensemble l’entièreté de la chaîne d’approvisionnement. L’engagement annoncé lors de la conférence « Our Oceans » à Bali est donc l’un des plus importants à ce jour en matière de déchets plastiques.
 
Au cœur de l’accord se trouve l’engagement de mettre un terme à la pollution plastique en adoptant une approche circulaire. Pour les signataires, cela signifie que le plastique ne doit jamais devenir un déchet. La Ellen MacArthur Foundation souhaite atteindre cet objectif à l’aide de six piliers :


•    Éviter les matières plastiques qui posent problème ou qui sont inutiles grâce à un nouveau design, à des innovations et à de nouveaux modes de livraison
•    La réutilisation dans la mesure du possible
•    Rendre tous les emballages en plastique 100% réutilisables, recyclables et compostables
•    Faire en sorte que tous les emballages en plastique soient réellement réutilisés, recyclés ou compostés.
•    Dissocier complètement l’utilisation du plastique des ressources naturelles limitées
•    Éliminer tous les produits chimiques dangereux présents dans les emballages plastiques et respecter la santé, la sécurité et les droits de toutes les personnes concernées

 
De Burberry à Black & Decker

Les déchets plastiques sont un sujet d’actualité brûlant. Après les récents engagements pris par l’UE, différentes entreprises ainsi que des gouvernements nationaux, cet accord mondial concerne également toute une série de nouvelles entreprises internationales. Parmi les signataires figurent Burberry, Carrefour, Coca-Cola, Colgate-Palmolive, Danone, Diageo, H&M, Henkel, L’Oréal, Marks & Spencer, Mars, Nestlé, Philips, SC Johnson (qui, la semaine dernière, a annoncé l’ouverture d’un magasin éphémère de consigne pour bouteilles en plastique), Unilever et Walmart. Les gouvernements français et britannique font également partie des signataires. 
 
« C’est le plus grand effort jamais consenti pour générer une réponse industrielle mondiale, en unissant les acteurs clés du monde entier autour d’une vision commune en vue de trouver des solutions en amont pour s’attaquer à la source de ce problème urgent », a déclaré celle qui est l’initiatrice de ce projet, Ellen MacArthur, dans une lettre qui avait été adressée aux futurs signataires au mois d’août dernier.