Une nouvelle appli de tracing pour une réouverture du retail et de l’horeca en toute sécurité

Une nouvelle appli de tracing pour une réouverture du retail et de l’horeca en toute sécurité
Shutterstock.com

Dirk Gypen, l'homme derrière la plateforme de réservation Resengo, veut s’assurer que les commerces et établissements horeca puissent rouvrir dès que possible en toute sécurité. Il a donc développé Trace Against Corona, une initiative qui permet aux clients et aux commerçants d’utiliser l’application Coronalert.

 

Données objectives

L’idée est simple : si cela dépendait des initiateurs, chaque client devrait montrer son appli Coronalert avant d’entrer quelque part. Un écran vert ? Vous êtes le bienvenu. Mais l’idée va plus loin : les commerçants et entrepreneurs horeca doivent également être en mesure d’analyser la situation dans leur entreprise et, surtout, pouvoir démontrer qu’aucune contamination n’intervient chez eux. Le tout dans l’espoir d’éviter les fermetures à l’avenir.
 

Trace Against Corona propose ainsi une application aux entrepreneurs (et à tout lieu public) qui leur permet de connaître – grâce au traçage de Coronalert – le nombre de personnes qui se sont trouvées dans leur établissement et de savoir si certaines d’entre elles se sont fait contaminer ensuite. Chaque commerçant disposera ainsi de données objectives sur la propagation du virus dans leur établissement. En d’autres termes, ils sauront toujours s’ils apportent toutes les garanties de sécurité requises.

 

Confinements sélectifs

« Si vous pouvez calculer le R de votre établissement à partir de données concrètes, vous disposez d’une alternative au confinement arbitraire », explique Dirk Gypen. « Et c’est aussi un moyen de mobiliser davantage en faveur de l’application Coronalert du gouvernement. Nous pourrons ainsi enfin savoir où se propage le virus, et peut-être évoluer vers des confinements sélectifs. »
 

L’idée est d’offrir le service gratuitement. Resengo offrira les 5 000 premières applications pour les commerçants et Dirk Gypen espère trouver des sponsors par la suite. Des ambassadeurs de renom devraient notamment contribuer à faire connaître Trace Against Corona : le chef Roger van Damme (du restaurant Het Gebaar, bien connu des émissions culinaires en Flandre) a déjà promis son soutien et d’autres grands noms suivront.
 

« En agissant ensemble, nous pourrons exiger du gouvernement qu’il présente de meilleurs chiffres et prenne de meilleures mesures. Et nous aiderons également le gouvernement à prendre les bonnes décisions grâce aux données que nous allons recueillir et analyser avec Trace Against Corona », peut-on lire sur le site. « Si les autorités réfléchissent à un nouveau confinement, nous pourrons prouver qu’il n’y a aucune raison d’en arriver là. »