Unilever reporte la décision d’un siège principal unique

Unilever reporte la décision d’un siège principal unique

Il y a quelque temps Unilever annonçait son intention de renoncer à sa double structure, avec ses deux sièges sociaux, l’un aux Pays-Bas et l’autre au Royaume-Uni. A présent la multinationale anglo-néerlandaise a décidé de reporter cette décision.

Turbulences politiques

Le CEO Paul Polman juge le moment inopportun pour passer à un siège principal unique, rapporte le Financial Times : « Je plaide pour le report de cette décision, car le terrain de jeu est en train de changer, suite aux turbulences politiques. Les émotions du moment constituent un réel problème », explique-t-il. Il ajoute que ce choix aura un impact sur l’entreprise durant 30 à 50 ans et qu’il s’agit donc de bien réfléchir avant de prendre une décision. Il est probable que le CEO veuille attendre que le Brexit – auquel il est fermement opposé – soit entièrement finalisé.


Le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation opère sur base d’une double structure depuis des années, avec un siège social aux Pays-Bas et un autre au Royaume-Uni. La multinationale est également cotée en bourse dans les deux pays.


Depuis l’annonce de l’abandon de cette double structure, les deux pays se disputent le siège principal. Le Royaume-Uni veut démontrer que même après le Brexit le pays reste intéressant pour les multinationales et le premier ministre néerlandais Mark Rutte, qui autrefois a travaillé chez Unilever, met tout en œuvre pour que le siège principal soit basé aux Pays-Bas. Mais visiblement les deux pays devront encore faire preuve de patience en attendant une décision définitive.