Unilever s'attaque aux inégalités : « Des salaires décents pour tous »

Unilever s'attaque aux inégalités : « Des salaires décents pour tous »
Shutterstock.com

Unilever a proposé des plans ambitieux pour contribuer à une société plus équilibrée et plus inclusive.

 

Changement climatique et inégalités sociales

Unilever souhaite agir à trois niveaux. Le géant des produits de grande consommation veut améliorer le niveau de vie sur l’ensemble de sa chaîne de valeur, créer plus d'opportunités pour les minorités et préparer les jeunes à l'avenir du travail.

 

« Les deux plus grandes menaces auxquelles le monde fait face sont le changement climatique et les inégalités sociales. L’année dernière, la fracture sociale s'est indéniablement creusée. Une action déterminée et collective est nécessaire pour bâtir une société qui promeut des salaires plus décents, qui accueille la diversité, qui soutient le talent et qui offre des opportunités à tous », a déclaré le PDG, Alan Jope, dans un communiqué de presse.

 

Concrètement, Unilever veut s'assurer que, d'ici à 2030, l'ensemble des entreprises qui lui fournissent directement des biens ou des services offrent à leurs salariés un revenu au minimum décent.  L’entreprise entend par là un revenu qui couvre les besoins de base, mais qui permet également de faire face à des événements imprévus. Cet objectif concerne principalement les salariés dans la chaîne de valeur, dans l’agriculture par exemple, qui ne font pas partie du personnel propre d’Unilever.

 

Lutter contre les stéréotypes

Une deuxième série de mesures concerne la promotion de l'inclusion. Unilever s'engage à employer un personnel représentatif de la population de ses pays d’activité. Au-delà de ses propres frontières, l'entreprise a également le regard tourné vers ses fournisseurs. D'ici à 2025, Unilever dépensera 2 milliards d'euros par an dans des entreprises appartenant à des femmes, des minorités ethniques, des personnes souffrant d'un handicap et à la communauté LGBTQI+. Ses campagnes marketing reflèteront également cette plus grande diversité : davantage de personnes de différents groupes apparaitront dans la publicité. Unilever entend ainsi lutter contre les stéréotypes qui sont souvent véhiculés à travers les publicités.

 

Enfin, Unilever souhaite investir d’avantage dans la formation et le perfectionnement des employés, en interne et en externe. Outre le développement des compétences, il y aura également des conditions de travail flexibles, comme des contrats de travail adaptés avec des avantages tels que des régimes de retraite ou des congés supplémentaires pour étudier. En externe, Unilever souhaite donner à dix millions de jeunes la chance d'acquérir une expérience professionnelle d'ici à 2030.