Voici comment les e-tailers peuvent contrecarrer Amazon Prime

Voici comment les e-tailers peuvent contrecarrer Amazon Prime
Shutterstock

Selon le bureau d’études SmarterHQ, le lien qu’ont les consommateurs avec Amazon Prime serait fragile : ils n’hésiteraient pas abandonner leur abonnement si les avantages ne sont plus suffisants. De quoi ouvrir des perspectives pour les concurrents …

Expédition gratuite

Aux Etats-Unis Amazon compte 90 millions de membres Prime, qui selon les dernières estimations dépensent environ 1.100 euros par an sur la plate-forme. Les non-membres par contre ne dépensent que 700 dollars (600 euros) par an. Précisons qu’il s’agit ici d’estimations, car Amazon ne communique pas de chiffres exacts.


Toutefois l’étude de SmarterHQ démontre qu’Amazon présente certaines faiblesses que pourraient exploiter les autres retailers pour contrecarrer Amazon. Ainsi la principale raison qui incite les consommateurs à s’abonner à Amazon Prime est la gratuité de l’expédition comprise dans le forfait.  Pour les clients qui achètent fréquemment sur le webshop ceci représente une sérieuse économie d’argent : pas moins de 82% des membres indiquent qu’ils annuleraient leur abonnement si cet avantage était supprimé. Preuve que les autres retailers, s’ils s’y prennent bien, ont encore la possibilité de chiper des clients à Amazon, estime SmarterHQ.


Le grand problème pour les retailers face à Amazon est de concurrencer le géant américain sur le plan des tarifs de livraison : aujourd’hui les clients s’attendent à ce que les livraisons soient rapides et bon marché, ce qui bien évidemment coûte cher aux e-tailers et affecte leurs marges.


Bonne nouvelle pour le segment du luxe

Autre conclusion de l’étude : sur Amazon les internautes préfèrent en général ne pas dépenser plus de 200 dollars pour l’achat d’un produit. Une bonne nouvelle pour les marques de luxe. Par ailleurs la plupart des achats se font dans un nombre limité de catégories de produits : près de la moitié des achats concernent l’électronique, les livres, les films et les produits de divertissement, comme les jouets et les articles pour hobby.


« La prédominance d’Amazon préoccupe bon nombre de retailers depuis longtemps, mais jusqu’à présent le moyen de reconquérir des parts de marché et la fidélité du consommateur a échappé à la plupart des marques traditionnelles », explique Michael Osborne, CEO de SmarterHQ. « Notre étude révèle toutefois une histoire étonnement optimiste pour les retailers : ils peuvent convaincre les consommateurs d’abandonner Amazon et de venir faire leur shopping dans leur magasin ou sur leur webshop. Dans ce contexte, l’expédition gratuite est un facteur essentiel. »


Davantage d’engagement

Pour contrer Amazon les retailers doivent également inciter les consommateurs à venir découvrir leurs nouveaux produits : 63% des répondants disent consulter Amazon uniquement lorsqu’ils ont une idée précise de ce qu’ils souhaitent acheter. Afin de garder les clients sur leur webshop, les retailers doivent renforcer l’engagement de leurs visiteurs en leur montrant de nouveaux produits sur base de leur comportement d’achat. S’ils ne le font pas, 47% des répondants indiquent qu’ils préfèrent rester chez Amazon, qui mise fortement sur les suggestions personnelles.


Dans le cadre de cette étude SmarterHQ a interrogé plus de 1.200 personnes de 18 à 65 ans.