Voici les 10 nominés pour le Prix Mercure 2020

Voici les 10 nominés pour le Prix Mercure 2020
Photo : Shutterstock

Qui a réussi à faire face à la crise sanitaire de manière créative et flexible ? Le 28 octobre, Comeos décernera le prix Mercury 2020 au détaillant qui s’est le mieux adapté à la crise du Covid-19. Ces dix concepts « corona-proof » innovants ont déjà été retenus.

 

Innovations en période de coronavirus

Le 28 octobre, Comeos décernera une fois encore le prix annuel Mercure, qui récompensera cette année un commerçant belge qui a su se réinventer de façon exemplaire lors de la crise du coronavirus. Qui a fait preuve de l’approche la plus créative, flexible et dynamique pour surmonter les difficultés ? Un jury professionnel composé d’experts du commerce de détail, notamment Stefan Van Rompaey, rédacteur de RetailDetail, et présidé par Gino Van Ossel, professeur à Vlerick, a sélectionné les dix candidats suivants :


Le restaurant spécialisé dans le spaghetti Bavet, qui a lancé pas moins de 13 initiatives pendant la crise. La chaîne de restauration a par exemple lancé une boutique en ligne, le restaurant fantôme Casper avec des plats de Pascale Naessens et le service « Bavet Camionet » pour les livraisons.


L'atelier de peinture Colora, qui est passé de presque 100% de ventes en magasin à des commandes avec livraison à domicile. Presque tout le personnel a été redéployé sur les activités en ligne pendant le confinement. La société proposait également des conseils sur les couleurs par chat, Whatsapp ou même Facetime.


Avec les retransmissions en direct de Studio Corona, l'agence de voyage Connections a presque réussi à nous faire voyager, tandis que les groupes de services se chargeaient de défendre les intérêts des voyageurs. Avec Basecamp, Connections a accueilli 1700 invités dans une aventure de glamping unique, avec un programme de concerts, de détente et d'activités de plein air en petit comité.
 

Pendant le confinement, Decathlon a conclu des partenariats avec des détaillants tels que Carrefour, Delhaize et Colruyt afin de pouvoir vendre ses articles de sport dans les magasins d'alimentation. En outre, les employés de Decathlon ont été prêter main forte dans les supermarchés ou à d’autres détaillants. La Décamobile a également séduit les clients.
 

Le 24 avril, Digicommerce a lancé le premier portail de commandes en ligne dédié au ramadan en Belgique, l’option idéale pour faire des achats pour le Ramadan dans le respect des normes sanitaires. Digicommerce a ainsi assuré 57.000 commandes auprès de 350 commerçants. Une partie des bénéfices a été reversée à une association de lutte contre le Covid-19.
 

Foodmaker a développé un concept innovant et inédit, les Vedge Bags. Les boîtes à repas sains offraient aux consommateurs des repas riches en légumes, tandis que la formule « Back On Track » luttait contre les corona-kilos. Le programme de remise en forme sera développé dans une application mobile avec des conseils nutritionnels personnels et des livraisons.

La chaîne de parfumeries Ici Paris XL a développé le service « Go-In store », des conseils en ligne et en direct du magasin, et a introduit sur son site web des « chats beauté en direct » avec les conseillères beauté du détaillant. Des articles, des tutoriels, des quiz et des outils de recherche en ligne ont régulièrement été publiés afin d’offrir aux clients un service optimal.

Pendant le confinement, les magasins Ikea ont été rapidement transformés en centres de distribution locaux pour le service « click & deliver from store ». L’enseigne a également crée un outil en ligne permettant aux clients de programmer une conversation vidéo avec un spécialiste de la décoration intérieure et un parking de collecte sans contact (Click&Collect) a été mis en place pour une reprise progressive.

Chez la librairie Filigranes, le coronavirus a accéléré la transformation numérique. Un réseau de livraisons à domicile Urbik a été créé et, grâce aux réseaux sociaux, Filigranes a maintenu au quotidien une communication vidéo positive, joyeuse, voire surréaliste avec les clients. En pleine période de coronavirus, le « Prix Filigranes » a également été inauguré : un prix pour l'auteur francophone le plus accessible et le plus qualitatif.

Pendant la crise, la chaîne de prêt-à-porter Tape à l'œil a opéré une transition vers un récit omnicanal, numérique et sociale. Avec le service « One to one shopping » sur le site web, les clients sont immédiatement mis en contact avec des conseillers de mode, tandis que le « Live party shopping » présente en ligne les nouveaux produits et les dernières tendances.