Wibra redémarre en Belgique avec 36 magasins

Wibra redémarre en Belgique avec 36 des 81 magasins
Photo : Shutterstock

La reprise de Wibra en Belgique est déjà réglé, à peine un jour après la faillite. La direction belge a reçu le feu vert des curateurs pour ses plans de redémarrage avec 36 magasins et 183 employés. Pour les autres filiales et employés, le rideau tombe.

 

Le lendemain de la faillite

La direction belge de Wibra a déjà obtenu l'accord des curateurs pour une redémarrage partielle, après que la succursale belge ait déposé son bilan hier. Ses plans de relance pour 36 magasins et 183 employés, qui ont été réjetés par le tribunal de commerce de Gand jeudi encore, ont immédiatement été entendus par les administrateurs. Auparavant, la direction de la chaîne avait tenté d'obtenir le même résultat par le biais d'une réorganisation judiciaire.

 

Toutefois, le fait que la faillite ait dû être déclarée, signifie que tous les salariés seront d'abord licenciés. Les 183 employés qui pourront ensuite redémarrer recevront un nouveau contrat de travail. La direction s'engage toutefois à ce que « la composition du personnel reflète correctement celle de l’ancien Wibra » et de garantir les mêmes conditions de travail (« pas de changements structurels »). « Bien que cela ne soit pas une obligation légale », ajoute délicatement la direction.

 

La liste des 36 magasins qui seront conservés avait déjà été publiée plus tôt par le conseil d'administration - avant même que les plans ne soient confirmés de manière définitive. Cependant, tous les magasins resteront fermés pendant les prochains jours, notamment « afin de donner suffisamment de temps aux employés concernés pour évaluer correctement leur situation ». Par la suite, Wibra déclare que les magasins seront rénovés et approvisionnés.

 

« La voie tracée »

« Nous sommes soulagés de poursuivre nos activités en nous appuyant sur une base saine et sur un nombre important de magasins, que nous savons pouvoir rentabiliser à nouveau », déclare Bas Duijsens, directeur général de Wibra Belgique. « Pour y arriver, nous allons poursuivre sur la voie que nous avons déjà tracée, avec des assortiments, une présentation et une communication mieux adaptées aux besoins des clients. En outre, la direction belge récemment nommée nous permettra de réagir plus rapidement à l'évolution du marché et de mieux répondre aux éventuelles opportunités. »

 

Il incombera maintenant aux curateurs de s'occuper du règlement des dettes, du paiement des indemnités de licenciement des autres employés et de la recherche de nouveaux locataires pour les quelque 45 magasins restants. Le montant que la direction de Wibra Belgium paie elle-même pour le redémarrage n'a pas été divulgué.