Blokker décapité : le CEO du Holding et le CEO de Belgique quittent le navire

Blokker décapité : le CEO du Holding et le CEO de Belgique quittent le navire

La fin semble proche pour l’enseigne et le holding néerlandais Blokker. Ce mardi le CEO Casper Meijer a annoncé qu’il quitterait Blokker Holding fin juin. Quant au CEO du Belux, Bernd Bosch, il démissionne dans l’immédiat.

Divergences au niveau des attentes

Le départ de Meijer vient d’être annoncé dans un communiqué de presse de Blokker Holding, qui évoque « des attentes divergentes parmi les actionnaires, le Conseil des Commissaires et lui-même concernant la rapidité des changements et les résultats financiers. » Meijer restera en fonction encore deux mois, le temps de former son successeur Michel Witteveen (actuel président du Conseil des Commissaires).


L’an dernier Blokker Holding a décidé de se focaliser uniquement sur la chaîne de magasins du même nom et de céder les autres enseignes. D’après le communiqué de presse, la direction semble à présent insatisfaite de la rapidité avec laquelle se déroule ce changement de stratégie. Meijer travaillait pour Blokker depuis 2015 et a été président du conseil d’administration du holding durant un peu plus de deux ans. En août 2017 il a également endossé la fonction de président du conseil d’administration de la chaîne Blokker, tâche qui reviendra également à Witteveen.

 

Changement de stratégie

Selon des rumeurs interceptées par la rédaction de RetailDetail, le CEO de Blokker Belgique-Luxembourg a déjà quitté l’entreprise hier. D’ailleurs sur son profil LinkedIn toutes les références à l’entreprise néerlandaise ont été supprimées.


Une nouvelle qui ne surprend pas le fondateur de RetailDetail, Jorg Snoeck : il y voit un « présage des chiffres que Blokker présentera dans les semaines à venir. » La reprise des magasins les plus performants de Xenos par Casa était un mauvais signe, estime Snoeck : « La promesse était que, si les premiers résultats étaient bons, Casa reprendrait également les autres magasins de Xenos. Si ce n’est pas le cas, Casa aura pu choisir les meilleurs magasins et Blokker se retrouvera avec les magasins les moins performants, pour lesquels ils ne trouveront pas de repreneur, car dans ce segment il y a un excès de magasins. »


Actuellement Blokker détient encore cinq enseignes (outre Blokker, il s’agit de Maxi Toys, Marskramer, Big Bazar et une partie de Xenos). L’entreprise est active dans huit pays, compte 1400 magasins, emploie 13.000 personnes et réalise un chiffre d’affaires de près de 2 milliards d’euros (chiffres de 2016). Fondée en 1896, la chaîne a fait ses adieux au dernier membre de la famille fondatrice il y a un an.