« Les retail parks, le format le plus solide en période de coronavirus »

« Les retail parks, le format le plus solide en période de coronavirus »
Photo : davrop / Shutterstock.com

Les retail parks belges ont été les plus résistants à la crise du coronavirus, estiment les acteurs du secteur immobilier CBRE et Mitiska Reim. Non seulement ils ont bien surmonté le premier confinement, mais ils ont également accueilli près de deux fois plus de visiteurs en juillet qu'en janvier.

 

Deux fois plus de visiteurs

Comment se portent les retail parksl belges depuis la crise du coronavirus ? CBRE s’est penché sur la question pour Mitiska Reim, investisseur dans les magasins de périphérie. Et il semble qu'ils se portent bien, car les retrail parks seraient les plus à même de faire face aux conséquences de la pandémie. 


Après le premier confinement au printemps, ils ont entamé une reprise plus rapide et, en juillet, ils auraient même attiré 95% de visiteurs de plus qu’en janvier, selon les calculs de CBRE basés sur les signaux mobiles. Dans les rues commerçantes, la fréquentation était encore 19% plus faible en juillet qu'en février, contre une baisse de 6% dans les centres commerciaux belges, selon le calcul.

 

Cela concorde avec les conclusions générales des acteurs immobiliers, qui constatent que malgré la politique belge, qui préconise le renforcement du centre plutôt que l'ajout de surfaces commerciales en périphérie, les retail parks pré-Covid ont connu une croissance record : 2019 a été l'année la plus active de l'histoire, avec l’ouverture de pas moins de 220.000 m² de nouveaux magasins de périphérie ; l’expansion moyenne annuelle étant d’environ 80.000 m². 

 

315.000 m² supplémentaires

Il est intéressant de noter que 60 à 100% des nouveaux locaux étaient déjà loués avant la fin des travaux. En outre, parmi les cinq détaillants enregistrant la plus forte croissance en Belgique, trois sont d’importants locataires pour les retail parks, à savoir ActionAlbert Heijn et JyskKruidvat et Medi-Market sont les autres acteurs du top cinq. Par conséquent, la poursuite de la croissance reste à l'ordre du jour : plus de 315.000 m² de nouvelles surfaces commerciales périphériques seront aménagées d'ici à 2022.


La crise du coronavirus n’y fera pas obstacle, estime CBRE, car retail parks offrent un environnement d’achat sécurisé dans la « nouvelle normalité », tandis que les magasins de périphérie sont également des points click&collect pratiques dans un modèle omni-canal. De plus, les retail parks accueillent souvent des discounters et des détaillants bon marchés, un atout en ces temps d'incertitude financière.