De Vlier envisage cinq nouveaux retail parks en France et en Belgique

Le promoteur immobilier De Vlier envisage la construction de cinq nouveaux centres commerciaux ‘Frunpark’ en France et en Belgique. Coût du projet : 150 millions d’euros.


Déjà dix ans de ‘frun’ shopping

De Vlier a ouvert son premier Frunpark à Wetteren en 2008. Aujourd’hui le promoteur immobilier en compte huit et cinq autres dont la construction est déjà en cours. Ces retail parks occupent une surface moyenne de 20.000 m² et abritent une vingtaine de magasins. Tous sont implantés à proximité de villes provinciales, comme Izegem et Audenarde. Chaque projet a nécessité un investissement d’environ 25 millions d’euros.


Dans les années à venir le promoteur immobilier brugeois envisage la construction de cinq retail parks supplémentaires, dont trois en France et deux en Belgique. Deux de ces projets ont déjà obtenu le permis de bâtir. L’un des deux Frunpark belges devrait voir le jour à Châtelineau (près de Charleroi). « Pour chaque projet nous faisons consciencieusement notre travail », explique le CEO Peter De Roo dans le journal De Tijd. « Ils nous arrive de dire non à certains magasins qui selon nous n’y ont pas leur place, mais nous n’avons pas ou quasi pas de vide locatif. Lorsqu’un magasin ferme, l’espace est reloué en un rien de temps. » Le loyer de la plupart des magasins se situe entre 100 et 130 euro par m² par an.


A priori la montée du e-commerce semble une menace pour l’immobilier commercial, mais De Roo se dit confiant pour l’avenir : « Nous nous positionnons entre le bas et le milieu de gamme. Les prix dans nos magasins sont en mesure de concurrencer l’online. Il s’agit souvent de produits que l’on peut proposer meilleur marché que sur internet et de plus les gens sont nombreux à vouloir bavarder un peu. »