Le concept mixte supermarché et logement pour une meilleure exploitation de l’espace

Le concept mixte supermarché et logement pour une meilleure exploitation de l’espace

Selon une étude universitaire, l’espace de nombreux sites sur lesquels sont implantés des supermarchés pourrait être exploité de manière plus efficace. Ainsi les parkings et les toits de centaines de supermarchés pourraient être convertis en zone d’habitation.

500 hectares

Des chercheurs de la KU Leuven et de l’Université de Gand ont examiné les sites de 1.461 supermarchés en Flandre. L’étude révèle que 336 sites pourraient convenir pour la construction de logements sur le toit du supermarché. En outre l’aménagement de parkings souterrains permettrait de libérer de l’espace pour créer davantage de zones vertes. Au total il s’agirait d’une surface de 400 à 500 hectares. La Wallonie et Bruxelles offrent également des possibilités pour de telles initiatives, mais le secteur ne dispose pas de données chiffrées aussi détaillées pour ces régions.


La combinaison supermarché et logement n’est pas nouveau, mais actuellement ce concept est encore peu répandu en Belgique. Quelques exemples : le Colruyt de Wemmel qui combine parking souterrain et appartements ou encore le Delhaize de Westerlo qui est pourvu d’appartements. A l’étranger par contre ce concept mixte est déjà plus courant.


Si ce concept combiné devenait une réelle tendance, il pourrait solutionner partiellement la pénurie de logements de nos villes pour les dix prochaines années. « Selon nous associer supermarchés et logements permettrait d’ exploiter efficacement ces parcelles disponibles. Si ces supermarchés disposent d’un parking souterrain, il sera possible de construire sur les parkings actuels », explique Olivier Carrette, administrateur délégué d’UPSI-BVS, l’organisation sectorielle des promoteurs immobiliers.