Le Conseil d’Etat dit non à Uplace

Le Conseil d’Etat dit non à Uplace
Uplace

Les chances d’un jour voire la construction d’Uplace à Machelen, dans n’importe quelle forme, sont encore diminuées. Le Conseil d’Etat vient d'annuler le plan régional d'exécution spatiale pour le projet.

 

Plus de surface commerciale que promis

Selon le Conseil d’Etat la réduction de la surface commerciale promise vis-à-vis du plan régional d'exécution spatiale de 2011 n’a pas eu lieu. Dans le plan de 2016 il s’agirait même d’une augmentation de la surface. A base de cette constatation, le conseil a décidé d’annuler le plan spatial.


Cette décision mettra probablement fin au projet Uplace. Les parties politiques flamandes CD&V et Open VLD avaient déjà faits comprendre de ne plus vouloir continuer avec le projet si le plan spatial serait annulé. Uplace, de sa part, ne se montre pas encore prêt à tirer un trait sur son projet, mais craint néanmoins prendre sept années de retard, s’il faut élaborer un nouveau plan spatial.

 

Satisfaction parmi les politiciens locaux

La plupart des politiciens locaux semble satisfaite avec la décision du Conseil d’Etat, malgré que le bourgmestre de Vilvorde, Hans Bonte, y voit des désavantages : « Cette annulation nous ramène au plan d'exécution spatiale des années 1970 en ce qui concerne le développement industriel de la région. Des projets importants, comme un nouvel hôpital ou la reconversion du site Renault sont mis à mal », confie-t-il à L’Echo.


Les mois passés beaucoup d’efforts sont faits pour développer une version « allégée » d’Uplace, avec un plan qui réduit la surface d’un tiers et qui supprime entre autres l’hôtel prévu. Mais afin de réaliser ce plan-ci, il faillait également obtenir une décision favorable du Conseil d’Etat. Comme ce n’est pas le cas, il n’y a que peu de chances que le projet aura lieu.