Les loyers au Meir dépassent ceux de la Rue Neuve

Les loyers au Meir dépassent ceux de la Rue Neuve

Les loyers au Meir dépassent ceux de la Rue Neuve
Shutterstock

Les loyers au Meir à Anvers sont plus élevés que ceux de la Rue Neuve à Bruxelles, et ce pour la première fois. Cette tendance s'explique notamment par la menace terroriste et les problèmes liés à la zone piétonnière dans la capitale.

Le consommateur opte pour d’autres rues

Durant la période de 2010 à 2015, les loyers à Anvers et à Bruxelles étaient quasi identiques, mais ces deux dernières années, Anvers a dépassé la capitale.  Depuis 2015, le loyer d’un emplacement exclusif au Meir a augmenté de 1.850 à 1.950 euros le mètre carré.  A Bruxelles, le prix des loyers est resté stable.


Ce phénomène peut s’expliquer par plusieurs facteurs qui entraînent une baisse de fréquentation à Bruxelles et mettent donc les loyers sous pression.Tout d'abord, il y a bien évidemment la menace terroriste, mais l’extension de la zone piétonnière et la problématique des tunnels bruxellois limitant l’accès à la ville ont également causé beaucoup de problèmes.


Pourtant, la zone de chalandise bruxelloise, près de 1,5 million de consommateurs, est presque deux fois plus importante que celle d’Anvers.  Les loyers à Bruxelles devraient donc être plus élevés.


Suite à l’extension de la zone piétonnière autour de la Rue Neuve, le consommateur s’est tourné vers d’autres zones de la ville.  L’Avenue Louise et l’Avenue de la Toison d’Or gagnent du terrain au détriment de la Rue Neuve.

 
Des offres diversifiées

Pour terminer, l’offre changeante de la Rue Neuve a également un impact.  « Dans la Rue Neuve, on trouve de plus en plus de chaînes de magasins qui veulent attirer le public avec des prix très bas.  A Anvers, l’offre est plus diversifiée.  La Rue Neuve fait également face à la concurrence des centres commerciaux et des grandes galeries commerciales des environs : City 2, Anspach Center et bientôt The Mint.  Le Woluwe Shopping Center, le Westland et le Docks Bruxsel exercent aussi une forte concurrence», précise Thierry Debourse de l’agence immobilière Jones Lang Lasalle.
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Un accord bruxellois pour une alimentation plus durable

15/05/2018

Les distributeurs bruxellois s’engagent à diminuer de 30% les déchets alimentaires d’ici 2020 et à augmenter de 20% la surface commerciale dédiée aux produits belges. Ceci fait partie d’un nouvel accord entre la Région bruxelloise et le secteur.

Färm ouvre un nouveau magasin bio à Bruxelles

14/05/2018

L’enseigne bio bruxelloise Färm ouvrira un nouveau magasin à Schaarbeek dans le courant de l’année. Pour soutenir cette expansion une nouvelle campagne de crowdfunding a été lancée : Färm espère lever 300.000 euros auprès d’investisseurs privés.

H&M exige une baisse des loyers

11/05/2018

La chaîne de mode H&M exige que Qrf City Retail diminue ses loyers. C’est ce que révèle le spécialiste de l’immobilier commercial dans son dernier rapport trimestriel. En outre l’enseigne suédoise ferme boutique à Saint-Nicolas (Flandre orientale).

« Le boulevard Anspach à Bruxelles, nouveau pôle d’attraction pour les grandes chaînes »

09/05/2018

Après Burger King, Standaard Boekhandel à son tour s’installe dans la zone piétonne du boulevard Anspach à Bruxelles. Le réaménagement de cet axe central crée un nouveau dynamisme qui ne manquera pas d’attirer d’autres grandes enseignes.

L’ouverture du magasin Primark à Anvers attire une foule nombreuse

30/04/2018

L’ouverture ce lundi du nouveau magasin Primark  sur le Meir à Anvers a provoqué de longues files d'attente. Les fans ont dû s'armer de patience pour découvrir  le plus grand magasin belge de la chaîne d'une surface de 5.900 m² répartis sur 2 étages.

“Faut-il un nouveau centre commercial au centre de Namur?”

24/04/2018

Un an après le rachat du projet de centre commercial de Namur par Besix,le promoteur ne semble pas avoir convaincu le Forum citoyen du bien-fondé de ses propositions. L’enjeu majeur: stimuler le commerce local tout en préservant l’espace public arboré.