Loyers en baisse dans les rues commerçantes exclusives

Loyers en baisse dans les rues commerçantes exclusives

Un rapport de l’agent immobilier Cushman & Wakefield révèle que les loyers des deux rues commerçantes les plus chères au monde ont baissé, suite à la concurrence du marché en ligne.

Nouvel équilibre

Les loyers de l’Upper Fifth Avenue à New York et de Causeway Bay à Hong Kong ont reculé par rapport à l’année précédente. Pour la célèbre avenue new-yorkaise, qui de plus est confrontée à l’inoccupation de certains espaces commerciaux, il s’agit de la première baisse depuis la crise financière.


Selon Cushman & Wakefield, cette baisse est liée à la montée des ventes en ligne, qui oblige les marques à rechercher un nouvel équilibre entre les magasins physiques et l’e-commerce. Malgré ce recul, les deux rues commerçantes les plus chères au monde ont des loyers encore deux fois plus élevés que leurs concurrents les plus proches.

 

Potentiel de croissance à Anvers

Dans le top 10 des rues commerçantes les plus chères au monde l’Asie est bien représentée. La Ginza à Tokyo passe de la 8ème à la 5ème place et la Myeongdong à Séoul monte de la 9ème à la 8ème place. Seules trois rues commerçantes du top 10 ont vu leurs loyers augmenter durant l’année écoulée.


La première rue européenne à figurer au classement est l’avenue des Champs Elysées à Paris qui occupe la troisième place. Les villes de Londres, Milan, Zurich et Vienne font également partie du top 10. Anvers et Bruxelles font partie du top 30. Cushman & Wakefield estime qu’Anvers recèle encore un important potentiel de croissance.


Selon un rapport du groupe immobilier JLL, les rues commerçantes dans les villes du Benelux disposent encore d’une sérieuse marge de croissance et représentent un important tremplin pour l’expansion des marques internationales, grâce à leur situation centrale.