Unibail-Rodamco-Westfield prospère (sauf aux Pays-Bas)

L’investisseur immobilier Unibail-Rodamco-Westfield, l’un des principaux fonds immobiliers au monde, spécialisé dans les bureaux et les centres commerciaux, a vu ses revenus locatifs fortement augmenter … sauf aux Pays-Bas.


861 millions d’euros de revenus locatifs

Depuis la reprise de l’investisseur immobilier australien Westfield par l’entreprise belgo-néerlandaise Unibail-Rodamco, la valeur totale du portefeuille immobilier s’élève à 61,3 milliards d’euros. Au cours du semestre dernier, la totalité de ces immeubles a généré des revenus locatifs atteignant les 861 millions d’euros, une progression de 8,3% par rapport à la même période l’année dernière (+4,7% sur base comparable).
 
Les centres commerciaux génèrent la plus grande partie de ces revenus locatifs : 738 millions d’euros, une croissance de 10,2% (+4,3% like-for-like). Dans le segment du commerce de détail, c’est en Europe centrale (+6,6%), dans la région du Nord (+6,5%) et en France (+5,3%) que les revenus locatifs ont connu les hausses les plus importantes sur base comparable.

 
Les Pays-Bas sont en recul

Par contre, les résultats des centres commerciaux néerlandais sont nettement moins bons : sur base comparable, on a même enregistré une baisse de 1,6% par rapport au premier semestre de l’année dernière. La tendance à la hausse réalisée en 2017 et au premier trimestre de cette année semble ainsi prendre fin. Dans le journal d’affaires FD, le CFO Jaap Tonckens explique cette tendance par le fait  qu’ « il a eu moins de locataires qui ne pouvaient pas remplir leurs obligations » puisque les loyers des biens commerciaux baissent depuis quelques années sous la pression de l’émergence du e-commerce.


Aux cours des six derniers mois, Unibail-Rodamco-Westfield a revendu des actifs d’une valeur de plus de 1,3 milliards d’euros : quatre centres commerciaux en Espagne, deux bureaux à Paris, un centre commercial en Suède et un aux Etats-Unis (San Diego). Aux Pays-Bas, le City Mall Alemere et le Stadshart Zoetermeer sont également à vendre. Au total, l’investisseur souhaite céder des actifs pour un montant de près de 3 milliards d’euros. Le groupe exploite actuellement 102 centres commerciaux répartis dans 13 pays, accueillant 1,2 milliard de visiteurs par an.