Wereldhave peut à nouveau investir grâce au deal Carrefour

Wereldhave Belgium a trouvé une solution à son problème Carrefour : l’hypermarché du centre commercial Belle-Île à Liège fait place à un Carrefour Market et à deux nouveaux biens commerciaux. L’investisseur immobilier en profite pour racheter deux autres centres commerciaux.


Belle-île représente une épine dans le pied

Cela fait déjà deux décennies que le centre commercial liégeois Belle-Île est une épine dans le pied de Wereldhave Belgium. Le centre commercial représente plus d’un cinquième de l’ensemble de son portefeuille immobilier, un déséquilibre qui a été sanctionné par un « frein à l’endettement » : le législateur a décidé que Wereldhave ne pouvait enregistrer que 33% de dettes, et ce tant que son portefeuille immobilier ne serait pas mieux réparti.

 

Lorsque Carrefour a annoncé en début d’année vouloir fermer son hypermarché de Belle-Île et le transformer en magasin Carrefour Market, l’orage a éclaté. Une solution a néanmoins été trouvée aujourd’hui : Carrefour résilie le bail du supermarché existant et louera dès le 1er janvier un nouveau bien immobilier de plus petite taille situé au même endroit.

 
Les deux nouveaux sites Carrefour de Wereldhave

L’emplacement sera transformé en Carrefour Market d’une superficie de 4.500 m². Carrefour a immédiatement signé un contrat d’une durée de 18 ans avec Wereldhave. Ce contrat prévoit un loyer ‘légèrement plus élevé’ au mètre carré que le précédent, selon le journal De Tijd. Avec l’indemnité de résiliation, Wereldhave transformera l’espace restant en deux nouveaux biens commerciaux, pour lesquels l’entreprise serait déjà en discussion avec des locataires potentiels.


Pour un montant de 73 millions d’euros, Wereldhave Belgium a immédiatement acheté deux nouveaux centres commerciaux, tous deux en lien avec un supermarché Carrefour. L’acteur immobilier rachète à Redevco un ancien emplacement hypermarché Carrefour situé dans la Maalse Steenweg à Bruges pour un montant de 40 millions d’euros, ainsi qu’un site situé dans la Parklaan à Turnhout pour un montant de 33 millions d’euros.